Partie 3

Par Michael Socolof

Traduit Par Hybride31897

L’histoire des Anunnaki est enregistrée dans les anciens textes Sumériens. Sumer était la plus ancienne civilisation sur la Terre, qui a fleuri autour de 3800 BC de nulle part. Les savants traditionnels n’ont pas de réponses quant à ses origines, et ne peuvent pas expliquer ses progrès étonnants.

Les Sumériens ont eux-mêmes répondu à ces questions dans leurs écrits : ils ont écrit que l’apparence de leur civilisation était un acte délibéré décidé par l’Assemblée des Anunnaki et que tout ce qu’ils savaient, qui était enseigné à leur disposition par les Anunnaki. Compte tenu de toutes les preuves à l’appui, je ne vois aucune raison de croire que les Sumériens étaient en toute confusion quant à leurs propres origines. Ils savaient ce qu’ils ont écrit.

La civilisation Sumérienne a disparu vers 2000 avant JC tout aussi soudainement qu’elle est apparu. Il est clair que sa chute était très tragique que de nombreux textes de lamentations Sumériennes ont été trouvés, déplorant la destruction et la désolation de diverses villes Sumériennes. Tous ces textes de lamentation blâment la destruction sur l’utilisation de certaines « Armes de terreur » et un grand nuage mortel. Les descriptions détaillées de leurs effets ne laissent aucun doute que les armes de terreur étaient des armes nucléaires et que Sumer a été empoisonné par un nuage mortel de poussière radioactive.

J’ai déjà mentionné quelques preuves tangibles de cette holocauste nucléaire : l’énorme cicatrice noire dans la surface de la Terre dans la partie Sud-est de la péninsule du Sinaï et les pierres noircies qui montrent des signes d’être instantanément fondu par la chaleur intense extrême . Il y a plus de preuves.

Plus élevée que les niveaux normaux de la radioactivité ont été trouvées dans la Mer Morte, le site de Sodome et Gomorrhe qui ont été atomisé dans le même temps. Et dans le pays de Sumer elle-même une étude récente a révélé que près du temps de la destruction de Sumer, il y avait un changement climatique soudain là, la nature de ce qui est cohérent avec une retombée nucléaire. La date suggérée par l’étude est la même 2,024 BC donnée par Mr Sitchin.

Il y a plus de preuves que les Sumériens étaient morts lors de l’écriture à propos des visiteurs de l’espace. Leur connaissance de l’astronomie était incroyable. Ils savaient que les planètes du système solaire au moins aussi bien que nous le faisons maintenant. Ils savaient des choses sur Uranus et Neptune que nous avons redécouvert dans les années 1980 avec la mission de Voyager 2.

Ils savaient parfaitement que la petite planète que nous appelons Pluton, qui a été redécouvert qu’en 1930. Uranus est la plupart du temps invisible et Neptune et Pluton sont totalement invisibles à l’œil nu. Et enfin, ils étaient pleinement conscients de l’existence de la dixième planète, que l’establishment scientifique d’aujourd’hui refuse de reconnaître parce que ce serait briser toute institution politique, économique et religieuse de la Terre : elle est la planète d’Anu, la planète d’origine des Anunnaki, appelé NI.BI.RU (« La Planète de la Traversée ») par les Sumériens. La connaissance Sumérienne des étoiles lointaines était tout aussi bonne.

Il y a plus sur la connaissance Sumérienne que l’observation passive des corps célestes éloignés. Les représentations anciennes de fusées sont abondantes. Il y a même une section transversale de dessin technique détaillé d’une fusée, sur un mur dans la tombe du vice-roi d’Egypte Huy. Une tablette d’argile dans le musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg représente clairement un vaisseau spatial volant de  Mars  à  la Terre, et ses caractéristiques suggèrent fortement l’électromagnétique induite de la propulsion à l’anti-gravité.

Et comment pensez-vous que la grande Pyramides de Gizeh  a été construite ? Aucunes machines de construction d’aujourd’hui ne pourraient être utilisées pour construire quoi que ce soit, même proche. La Grande Pyramide attribuée à Khéops / Cheops est construite à partir de blocs de pierre solides pesant plusieurs tonnes. Les plus grands blocs pèsent 200 tonnes chacun. Aujourd’hui, il existe seulement deux grues terrestres dans le monde, qui peut soulever un poids de 200 tonnes. Donc, si aujourd’hui nous pouvons à peine hisser un poids de 200 tonnes, comment les anciens Egyptiens l’ont faire sur une base régulière (vers 2500 avant JC que les savants traditionnels disent)?

Pourtant, toutes les preuves soulignent que les Egyptiens n’ont pas construit ces pyramides. La Grande Pyramide a été attribué au Pharaon Kheops par Hérodote, qu’il appelait Cheops dans la célèbre tradition Grecque. Pourtant, la pyramide, elle-même, ne porte absolument aucunes marques relatives à Khufu, en aucune façon. Au contraire, c’est le soi-disant Stela d’inventaire sur lequel Khéops a écrit comment il est venu sur le site et a fait un travail de nettoyage et de maintenance autour des monuments, qui était déjà debout depuis des temps immémoriaux.

C’est clairement l’érosion verticale visible sur le Sphinx, et dans une certaine mesure sur la Grande Pyramide. Cette érosion ne peut être causée par une averse de pluie continuelle. Le problème est, la dernière fois qu’il a plu sur le plateau de Gizeh, c’était dans une époque géologique précédente il y a environ 12,000 années. La même date est suggérée par la façon dont les trois pyramides sont orientées vers les étoiles de la ceinture d’Orion.

Les pyramides sont alignés sur les étoiles pas tels qu’elles apparaissent aujourd’hui, mais comme elles sont apparus autour de 10.450 avant JC! (Les positions apparentes des étoiles changent lentement en raison de la précession de l’axe de la Terre. Le cycle complet dure 25.920 ans.) Ceci est de 7000 ans avant le début de la civilisation Egyptienne autour de 3100 av.

Qui a construit, comment, et dans quel but? Mr Sitchin donne une réponse. Il suggère que la pyramide de Gizeh complexe, a été construite par les Anunnaki juste après le déluge, qui a eu lieu autour de 11000 BC (il existe des preuves géologiques que ce soit lorsque le dernier âge glaciaire a pris fin abruptement). Objectif : une balise de guidage pour les satellites à l’atterrissage. Un spatioport dans la péninsule du Sinaï, Mr Sitchin fournit suffisamment de preuves pour sa demande, et je suis d’accord avec lui.

Pourtant, la Grande Pyramide n’est pas la seule structure. Il y a une autre grande structure construite par les Anunnaki debout encore aujourd’hui, que je trouve encore plus fascinant que la Grande Pyramide. Il y a une énorme plate-forme de pierre dans les montagnes du Liban à un endroit appelé Baalbek. Mr Sitchin montre avec des arguments convaincants que je considère comme une preuve suffisante que cela a servi comme un centre auxiliaire atterrissage / décollage, une installation de communication des Anunnaki.

Alors que tout le monde est fasciné par la Grande Pyramide, la plate-forme Baalbek signifie la désolation dans l’oubli. Peut-être qu’il manque l’effet magique que les gens voient dans la pyramide, mais la plate-forme Baalbek contient des pierres, plus que la pyramide et dispose d’encore plus de blocs de pierre solide ahurissants. Le coin le plus fortifié de la plate-forme, et je suis d’accord avec Mr Sitchin,  c’était la rampe de lancement, qui est construite de plusieurs couches de blocs de pierre colossales.

Une couche dispose de blocs pesant 500 tonnes chacun. Et une autre couche se compose de trois blocs de pierre qui sont les plus grosses pierres du monde, connus depuis l’antiquité comme le Trilithon, le Marvel des Trois Pierres. ! Chacun de ces blocs pèse plus de 1.000 tonnes, Mr Sitchin écrit :

« Le fait ahurissant est que, même de nos jours, il n’existe pas de grue, véhicule ou un mécanisme qui peut soulever un tel poids de 1000-1200 tonnes – rien pour porter un tel objet immense sur la vallée et la montagne, et plaçant chaque dalle-dire sa position précise, beaucoup de pieds au-dessus du sol. Il n’y a pas de traces d’une chaussée, chaussée, rampe ou d’autres travaux de terrassement qui pourrait même suggérer de  tirer ou traîner ces mégalithes de la carrière vers leur site ».

Je vois une idée de comment cette plate-forme a été construite. Je soupçonne que les blocs de pierre colossales ont été levées et ont fait flotter dans l’air comme des plumes en apesanteur par une machine anti-gravité, similaire à la façon dont certaines personnes théorisent un vaisseau peut déformer l’espace-temps à quatre dimensions dans la direction opposée à celle causée par la gravité, comme on le voit dans la relativité générale d’Einstein, créant effectivement l’anti-gravité.  Si  les Anunnaki étaient capables de telles prouesses, ça aiderait à expliquer comment ils auraient pu venir ici à partir de Sirius ou d’Orion.

Enfin, Mr Sitchin, sur la reconstruction de l’histoire Anunnaki, explique pourquoi tous ces sites (les anciennes villes Sumériennes, Baalbek, la pyramide de Gizeh, l’installation du Lady Ninharsag sur  le Mt.  Katherine, le spatioport dans le Sinaï, Jérusalem, Delphi, et d’autres) ont été construits exactement où leurs ruines sont situées aujourd’hui. Il explique également pourquoi l’ancienne ville, le royaume ou l’empire, l’ascension et la chute, de la façon dont ils les ont fait et au moment où ils les ont fait.

Mais ne prenez pas mon mot pour lui. Lire les œuvres de Zecharia Sitchin pour vous-même. Son travail d’érudition honnête au sujet des Anunnaki est incarné dans ses trois premiers livres, « La 12ème Planète », « La Stairway to Heaven » et « Les guerres des dieux et des hommes. » Le premier livre commence avec le premier atterrissage des Anunnaki sur Terre il y a environ 450.000 ans, et le troisième livre se termine par la guerre nucléaire 2024 BC. Ces trois livres sont la viande de celui-ci. Si vous avez plus de temps libre pour la lecture, vous aimerez aussi son quatrième livre « The Lost Realms » qui rassemble l’ancienne histoire Américaine dans l’image, et « Genesis Revisited » : est la science moderne rattrapage avec la Connaissance antique ? Le dernier livre est intéressant si vous voulez plus de preuves.

Comme je l’ai déjà dit, ses écrits ultérieurs devraient être traités avec prudence, car il cesse de donner de nouvelles informations sur ce qui est arrivé après 2 024 avant JC, et à la place, commence à se répéter sans cesse et, apparemment, en poursuivant un programme pour nourrir intensément les gens, une version filtrée de la réalité, de sorte qu’ils ne réfléchissent pas trop à ce qui est arrivé il y a 450,000 années avant ou après 2024 BC, de peur qu’ils découvrent la vérité plus choquante.

Je remets à Mr Sitchin, seulement en ce qui concerne les affaires des Anunnaki sur la Terre d’il y a 450.000 ans à 2024 BC. Mes pensées sur les autres questions, en particulier les détails astronomiques  environ  Nibiru, la planète d’Anu, au-delà de ceux donnés par Mr Sitchin, mes pensées sur l’endroit où cette planète et ces gens sont venus, et le tout à propos de Reptiles, sont les miennes, et j’ai déjà montré les arguments et les preuves sur lesquelles se fondent mes conclusions. 

Il existe des preuves solides, cependant, que les Anunnaki et leurs guérisseurs peuvent être en mesure de réaliser avec succès une greffe de la tête. Les anciens disaient très clairement qu’ils pouvaient parfois rattacher une tête coupée et apporter les décapités, être de retour à la vie. La meilleure preuve est l’histoire d’Osiris, Isis, Horus et Set. Vous savez peut-être comme il est bien connu par presque tout le monde ayant un intérêt dans l’Egypte ancienne, et est enseigné dans les anciens cours d’histoire, mais nous allons l’examiner.

Osiris a été marié à sa demi-sœur Isis quand son demi-frère Set a décidé d’usurper son trône. Il a utilisé une ruse pour obtenir Osiris pour fixer dans un grand coffre, à quel moment Set et ses conspirateurs fermé la poitrine, remplis avec du plomb fondu, et la jeta dans la mer. Le deuil d’Isis est allé chercher son frère bien-aimé mari, et a finalement trouvé la poitrine avec son corps. Elle pensait d’essayer de le ranimer, mais avant qu’elle ne puisse comprendre comment, Set a trouvé le corps et le couper en 14 morceaux, qu’il a ensuite dispersés dans toute l’Egypte. Isis est allée à nouveau à la recherche cette fois pour les parties de son frère bien-aimé mari, et a trouvé tous les parties sauf son phallus.

A cette époque, le corps d’Osiris était tellement mutilé que la relance était hors de question. Pourtant, étonnamment, c’est un fait historique qu’Isis a eu un enfant par Osiris avec ses restes, qui ont finalement été mis au repos. Cet enfant a été nommé Horus et a été conçu pour être le vengeur de son père. Comment Isis pouvait avoir un enfant par Osiris après sa mort et son corps a été coupé en 14 morceaux ?  Certains ont suggéré qu’Isis a extrait du sperme de son corps et se l’ai imprégné. Mr Sitchin souligne, cependant, que cela ne pouvait être parce que la seule partie démembrée d’Osiris qu’Isis n’a pas pu trouver était son phallus.

Ma conviction est qu’elle a créé des cellules de sperme de ses cellules somatiques par la méiose artificielle. Si vous connaissez la biologie cellulaire, vous sauriez que tout somatique, à savoir, les cellules normales de l’organisme chez les humains ont un ensemble de chromosomes diploïdes, soit 46 chromosomes, alors que les gamètes (spermatozoïdes et ovules) ont un ensemble de chromosomes haploïdes, soit 23 chromosomes. Toutes les cellules somatiques divisent par mitose, un procédé qui produit deux cellules filles ayant chromosomes identiques à celle de la cellule parente. Les spermatozoïdes et ovules sont formés par méiose.

Meyosis est un processus qui réduit de moitié le chromosome mis en choisissant au hasard des chromosomes 23 sur 46 à être retenu. Voilà pourquoi chaque parent contribue seulement la moitié de ses gènes à un enfant, et dont la sélection est aléatoire. Les deux gamètes se combinent pour donner à l’enfant, un nouveau jeu de chromosomes diploïde, et l’enfant hérite des traits des deux parents, d’une manière qui ne peut être prédit en raison du caractère aléatoire introduit dans la méiose.

Je crois qu’Isis a reproduit artificiellement ce processus de s’imprégner de la semence de son mari mort sans même avoir son phallus, et ceci est une attestation du niveau d’avancement de la technologie biomédicale des Anunnaki. La méiose artificielle est du jamais vu dans nos milieux scientifiques traditionnels.

Horus a grandi et a continué à remplir son objectif de se battre  ensemble et de venger Osiris. (Dans la petite enfance, il a été tué par une morsure de scorpion, mais a été relancé par le dieu de la magie Thot, dont Mr Sitchin montre de façon convaincante pour être la même personne que la divinité peu connue Sumérienne NIN.GISH.ZID.DA, un fils d’EnkiHorus et Set se sont battus et se sont battus, jusqu’à ce qu’Horus ai vaincu Set en utilisant une arme ingénieuse.

(Les savants traditionnels de la mythologie Egyptienne sont incertains quant à quoi était cette arme, mais une analyse attentive de la description ancienne et la représentation, révèle que c’était un missile guidé avec trois ogives ciblées indépendamment.)

Horus a pris Set et ses copains prisonniers, et leur a apporté pour le procès et l’exécution. Comme Isis regarda décapiter Set, un par un se rapprocher de Set lui-même, Isis avait pitié de Set. Il a tué son frère bien-aimé et son mari, mais il était son frère aussi, et elle l’a libéré. Set s’est échappé dans la péninsule du Sinaï, et Mr Sitchin montre dans « La Guerre des dieux et des hommes » a semé des graines pour la Seconde Guerre, la  pyramide dans laquelle le Nil coulait rouge avec le sang humain et de la Grande Pyramide a été vidé de son équipement « wonderous », y compris l’équipement pour guider les véhicules spatiaux.

Mais Horus était tellement furieux qu’Isis ai libéré Set, qu’il décapita sa propre mère. Mais alors, Thot s’est immédiatement précipité vers la scène et a rattaché sa tête. Que sa résurrection était réussie, est hors de tout doute. Tous les événements mentionnés ci-dessus ont eu lieu bien avant l’émergence de la première civilisation humaine, et dans les temps beaucoup plus tard des Egyptiens et des Grecs, Isis était très active dans la conduite de ses disciples. Comme je l’ai écrit déjà dans mon précédente E-mail, Isis semble avoir été de l’humanité « Lightgiver », et assez courageuse pour avoir continuée à jouer ce rôle longtemps après que le reste des Anunnaki ont débuté la Terre.

(Rappelons qu’elle a fondé Paris et a conduit Joan d’Arc, les éclaireurs Français, et les autres porteurs de lumière et de connaissance, et peut-être même les révolutionnaires-libérateurs Russes.)

Apparemment Isis n’a subi aucune perte que ce soit à partir de la forme de son fils en colère à laquelle il coupa la tête, et sa résurrection par Thoth était un véritable acte de magie. Mais je vous l’ai dit dès le début que je crois à Arthur C. Clarke de la troisième loi (que tout suffisamment technologie avancée est indiscernable de la magie).

Ce que je suis curieux de savoir, est si Isis est apparue à ses disciples Egyptiens avec une énorme cicatrice autour de son cou ou non. Il semble que non : à ma connaissance, aucune de ses représentations montrent des cicatrices, et si sa résurrection et le rattachement de sa tête coupée était vraiment magique, la magie ne doit pas laisser de cicatrices. Je prévois de vérifier cela par la visualisation à distance.

Donc, la conclusion est que si les Anunnaki et leurs guérisseurs pouvaient rattacher une tête coupée sans aucune perte, ils devraient être en mesure de faire une greffe de la tête de manière similaire.

Ou parlez-vous de la preuve concernant les beaucoup plus grandes choses que je vous ai écrit à propos de:

ET intelligence, origines de l’homme, le gouvernement de monde caché, etc ? Je vous ai déjà donné beaucoup de preuve dans mes précédentes E-mails:

  • la hausse soudaine et la chute deSumer
  • la plus ancienne civilisation humaine sur Terre
  • la connaissance Sumérienne incroyable
  • les œuvres mégalithiques dont emplacement et la structure précisément ajustement dans les installations spatiales grille Anunnakipostulé par Mr Sitchin
  • les preuves d’une guerre nucléaire ancienne
    • (Sumerdévastée par un nuage radioactif, énorme cicatrice dans le visage de la Terre dans la péninsule du Sinaï encore visible à partir de satellites, de la pierre noircie, des feuilles de verre vert fusionné trouvent ci-dessous la première strate archéologique, rayonnement anormal dans la Mer Morte sur le site de Sodome et Gomorrhe, etc.)

http://www.bibliotecapleyades.net/sumer_anunnaki/anunnaki/anu_13c.htm