Aliène, intervention société et économie

Aliène, intervention sur Terre

 

Napoléon Bonaparte, Empereur Français – 1769-1821 :

« Lorsqu’un gouvernement est dépendant des banquiers pour l’argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au-dessus de la main qui reçoit. […] L’argent n’a pas de patrie ; les financiers n’ont pas de patriotisme et n’ont pas de décence ; leur unique objectif est le gain. »

Au fil de mes années de lectures de témoignages, d’enquêtes diverses, y compris celles affichées par les USA, ceux des GEPAN/SEPRA/GEIPAN ou de la gendarmerie Française, du MUFON, des chercheurs et rapports officiels, des rapports (sous-hypnose ou non) d’enlevés, ou de rencontres rapprochées, il m’est apparu une raison peut-être plus évidente que la crainte du ridicule ou d’une panique des citoyens de la part des gouvernements en ce qui concerne la non-révélation d’une présence extra-terrestre parmi nous : le système économique de la Terre, propriété d’une élite est en danger dans ce cas.

En effet, tout m’amène à penser que les civilisations bien plus évoluées que nous se sont effectivement débarrassées de tout système monétaire. Quand on voit le détournement de l’outil monnaie en objectif vital pour l’ensemble de la planète Terre comme le système commercial l’impose pratiquement depuis son invention (s’il s’agit bien d’une invention, mais j’y reviendrai plus bas), je comprends personnellement la nécessité de se séparer de cet outil plus nocif que bénéfique en final pour l’Humanité (mais le contrôle d’une civilisation entière via son système d’échanges de matières est le plus solide (et évident) trouvé, bien plus que par les armes ou la force…). Ce n’est pas pour rien que la Terre, sans le dire officiellement, est en guerre mondiale économique depuis déjà quelques années… et qu’un grand gagnant semble se dessiner, « curieusement » un gagnant n’ayant pas une idéologie déclarée « capitaliste »…

Pourquoi ? Comment se passer d’un système simple (mais contraignant et amenant par nature aux pires instincts) d’échanges de matières ? Quelle évolution à la fois mentale et d’organisation pourrait le permettre ? Et surtout, les avantages seraient-ils supérieurs cette fois-ci aux inconvénients ? Les libertés et égalités en seraient-elles renforcées, et comment ? Certaines réponses nous ont déjà été données…

Rothschild Brothers of London :

« Les quelques personnes qui comprennent le système (argent et crédits) seront soit tellement intéressés par les profits qu’il engendre, soit tellement dépendantes des faveurs qu’il conçoit, qu’il n’y aura aucune opposition au sein de cette classe. D’un autre côté, les personnes incapables d’appréhender l’immense avantage retiré du système par le capital porteront leur fardeau sans se plaindre et peut-être sans même remarquer que le système ne sert aucunement leurs intérêts. »

Rothschild :

« Permettez-moi d’émettre et de contrôler les ressources monétaires d’un pays et je me moque de celui qui écrit ses lois. »

St Paris, Ohio, USA, 1932

Je vais d’abord tenter de démontrer, via des témoignages recensés, connus et enquêtés (y compris par des forces de l’ordre officielles), des comparaisons entre propos de témoins, enquêteurs et agents officiels, et en plus, ce qui est intéressant dans certains de ces rapports, c’est qu’il y en a certains avec traces physiques constatées (sur l’environnement ou le témoin), tous sont d’ailleurs toujours classés dans les rapports inexpliqués. Attention, une première partie de ces témoins concernent des « contactés » ou « enlevés » dont certains sont probablement des affabulateurs en toute ou partie, mais leur principal intérêt consiste précisément à toucher du doigt l’existence et permanence d’une prescience des évènements futurs chez l’être humain, notamment par le biais de la science-fiction, bien sûr, mais aussi par de simples humains, tels l’astronome amateur George Adamski, qui a certainement fortement « allongé » ses histoires pour des raisons financières mais auquel il faut tout de même reconnaître le fait d’avoir écrit et anticipé le retour du phénomène « soucoupe volante » dès 1946, sans compter dès les années 50 les allusions aux problèmes financiers et le fait que des civilisations plus évoluées n’utiliseraient plus d’argent… Evidemment, la prépondérance de ces déclarations concerne souvent le nucléaire dans les années 50 à 80, l’environnement, l’énergie et la religion sont plus souvent cités à partir des années 90, tout à fait en relation avec les problèmes bien terriens actuels. Mais toujours anticipés, aussi bien dans la littérature de fiction que dans les déclarations de mystiques, enlevés ou contactés (d’une façon ou d’une autre-la mode est encore plus actuellement à la télépathie ou « channeling », facile et difficilement prouvable).

En premier, nous avons le témoignage de Sid Patrick de ce qui lui est arrivé dans la nuit du 6 au 7 mars 1965 à Selva Beach près de Watsonville, Californie. Vous trouverez en-dessous le rapport et l’interview complète de Sid Patrick, je vais juste mettre les extraits concernant notre sujet.

Extraits de l’interview de Sid Patrick à la revue The Little Listening Post de mars-avril 1965 :

« – Comment vivent-ils chez eux ?

– L’astronaute me dit : « Comme vous le savez, nous n‘avons pas de maladie, pas de crime, pas de vice, pas de police. Nous n’avons pas d’école. Les enfants apprennent un métier dès leur plus jeune age. En raison de notre longue espérance de vie, nous avons un contrôle des naissances rigoureux. Nous n’avons pas d’argentNous vivons absolument unis. »

– Et votre interrogatoire de trois heures par l’Air Forces ?

– Ils me demandèrent un compte rendu circonstancié. Je leur ai raconté exactement ce qui était arrivé. Ils étaient les premiers à m’entendre. Ils me dirent de ne pas parler publiquement de certains détails. Quant à moi, tout pouvait être révélé. Je ne vois pas pourquoi quelque chose est à cacher. On me demanda de ne pas dire que les extra-terrestres n’avaient pas d’argent, de ne rien révéler sur le genre et les dimensions de l’engin, parce que cela pourrait vouloir signifier, aux yeux du public, que l’Air Force manque à son devoir. Je leur rétorquai qu’il n’y avait pas de raison à tout cela.

– L’Air Force a-t-elle divulgué des informations confirmant ou concernant votre expérience ?

-Oui, à l’époque. Mais je n’insiste pas. Je n’essaye pas non plus de prouver ce qui est arrivé. Que l’on y croie ou pas m’importe peu. Mais je sais que l’Air Force y croit. Elle enquêta maintes fois dans la région. Les enquêteurs virent ici peu de temps après l’incident et eurent la preuve absolue qu’un engin avait atterri déjà avant l’incident et après.

– Y avait-il encore d’autres faits que l’Air Force voulait taire ?

– Oui, quelques-uns : les moyens de communication et la source d’énergie. Le nom de l’astronaute, aussi. Ils m’ont demandé de ne jamais répéter ce nom, parce qu’il ne voulait rien dire. L’astronaute m’avait dit : « Vous pouvez m’appeler Xéno. » Ce n’était pas nécessairement un nom. Je l’ai appelé Zéno ou Zeeno, mais c’était bien Xéno. D’après le dictionnaire, cela veut dire « Étranger ».

Traduction : livre – o.v.n.i. et extra-terrestres tome 3 de Yves Naud

http://lesvenusiens.jimdo.com/contact%C3%A9s-1/20-sid-patrick/

William Lyon Mackenzie King, ex-premier ministre du Canada : 

« Jusqu’à ce que le contrôle de l’émission de devises et de crédit soit restauré au gouvernement et reconnue comme sa responsabilité la plus flagrante et la plus sacrée, tout discours sur la souveraineté du Parlement et la démocratie est vain et futile… Une fois qu’une nation abandonne le contrôle de ses crédits, il n’importe plus qui fait ses lois… L’usure, une fois aux commandes, coule n’importe quelle nation.« 

 1940, des « foo fighters » volent entre les avions en Europe pendant la guerre

Au début des années 60, plusieurs personnes (au moins 20) reçoivent des lettres à caractères fortement scientifiques et étranges, provenant d’êtres se disant venant de la planète Ummo. Principalement en Espagne où un groupement se créé avec Mr Sesma, mais aussi en France plus tard, car le scientifique spécialiste des fluides Jean-Pierre Petit en reçoit également, et qu’il constate lui-même de fortes connaissances en physique, cosmologie ou autres dans ces écrits (au point qu’il pense un moment je crois qu’elles émanent en partie d’un génie comme Sakharov). Il met d’ailleurs lui-même au point une assez bonne théorie d’univers-jumeaux cosmologique à l’aide de ces documents… Bien que deux astrologues étranges aient crié sur les toits (bonne pub) qu’ils étaient les auteurs des Ummites, de gros doutes restent sur la provenance de beaucoup de courriers (beaucoup de scientifiques et ne pouvant avoir été décemment écrits par les astrologues) aussi bien sur leur destinataires que les datations des courriers annoncés par les astrologues…

1966Sesma-Lettre Ummite– Rémunération et classification sur UMMO

– Concept et jouissance de biens sociaux sur UMMO

– La propriété privée n’existe pas sur UMMO

Au cours de notre histoire nous sommes passés sans transition du troc d’espèces à l’évaluation économique du travail et des biens industriels et de consommation en fonction d’un système mathématique très complexe. Pour comprendre ce système, il vous faut connaître plus à fond la structure de notre Société.

Nous tentons de faire un résumé des traits les plus en accords avec l’économie de UMMO.

Nous possédons un système de codification des biens très complexe et soigneusement standardisé de façon qu’à chacun soit assigné une série de chiffres qui le représente. Ils sont recensés dans les groupes suivants, tous évalués du point de vue économique.

OUMBOOBUUA. Biens – services intellectuels tels que travaux de calcul mathématique, inspection de la clarté de la communication phonique, examen psychotechnique de l’enfant et beaucoup d’autres. (Inclus les formes de divertissements)

OUMBOOMIIA. Biens en formes de services qui requièrent l’usage de la motricité physiologique, mains, pieds, thorax, manipulation de machines outils, réparation d’instruments de recherche, chirurgie…

OUMYASAAII. Biens naturels de surface ou de volume tels qu’aires de terrains, volumes de sous-sol, volumes d’espace dans ou hors de l’espace atmosphérique.

OUMDAA DOAA. Biens de consommation alimentaire, vêtements, AARBII OMAIU (sorte de tablettes de titane où peuvent s’enregistrer les sons, équivalent des disques et bandes de magnétophone de la Terre), objets décoratifs, meubles, ainsi que l’ÉNERGIE.

OUMWI AA. Biens d’équipement tels que les appareils industriels, les véhicules, les bâtiments, etc, (inclus tous les types d’instruments de travail)

Observez que les deux premiers sont réalisés par l’énergie humaine et que les trois derniers sont DIMENSIONNELS.

En principe les hommes d’UMMO ne possèdent aucun de ces derniers biens dimensionnels.

Vous pouvez interpréter cela comme une forme occulte d’économie marxiste terrestre mais les différences entre la structure communiste et la nôtre sont bien notoires comme nous allons le voir :

D’abord il n’y a pas sur UMMO de problème de production. D’une part, l’autorégulation des naissances est parfaitement assurée sans faillir aux normes religieuses de l’UAA (code MORAL) et, d’autre part la production massive synthétique des glucides, protéines, lipides et de tous les aliments et le reste des biens OUMDAA DOAA. et OUMWI AA. , est si énorme et si parfaitement planifiée que les terribles problèmes de l’injuste répartition des biens qui harcèlent l’humanité de la Terre ne peuvent exister, de même qu’entre vous des problèmes comme celui en rapport avec l’air et sa répartition.

Quand l’existence de BIENS est supérieure à la DEMANDE probable, ils subissent une dépréciation telle que, pour un certain seuil quantitatif, ils perdent toute signification à une prétendue évaluation rémunérative.

Mais il y beaucoup de biens estimés et évaluables, étant donné que leur nombre ou grandeur ne sont pas supérieurs à ceux de la fonction de la DEMANDE (certaines attractions, objets rares, terres, etc).

Quand l’enfant a atteint un certain âge, on évalue ses facultés psychophysiologiques. On considère que la maîtrise de son éducation appartient à l’UMMOAELEWE (CONSEIL DE UMMO). C’est à 13,7 ans (terrestres) qu’il s’intègre dans l’UNAWO UUI (grand centre d’enseignement) où le régime est sévère et où le jeune s’habitue à ne rien posséder à lui.

Une fois terminée sa formation – adaptée aux facultés de notre OEMII (corps humain) – on lui attribue un code chiffré qui constitue notre FICHE D’IDENTIFICATION (nommée UMMOGAIAOO DAA) .

A ce moment notre identité est intégrée dans la gigantesque XANWAABUUASII BEEO AO d’UMMO situé à GOABAAAE.

Elle est traitée dans une gigantesque mémoire centrale connectée à tout le réseau XANMMOO AYUBAA (espèce d’ordinateurs ou cerveaux de base DIEWEE). La technologie de ces grands équipements qui ont une lointaine parenté avec vos cerveaux électroniques est trop complexe pour être décrite ici.

En premier lieu, les unités de mémoire XANWAABUUASII ne sont pas constituées, comme celles de la Terre, de bandes magnétiques, disques magnétiques de ferrite ou tambours. Il s’agit simplement de petits cubes de titane cristallisé chimiquement pur. Chacun de leurs atomes peut être excité et atteindre une douzaine d’états quantiques de façon que chaque atome puisse engrammer un chiffre. (Les 12 de leur numération NDT) (Remarquez que les mémoires des ordinateurs de la Terre travaillent avec des BITS en système binaire.)

Vous pouvez imaginer qu’on puisse amasser des trillons de chiffres dans un petit volume de titane prêts à être de nouveau utilisés. Un faisceau d’ondes de section infinitésimale et de haute fréquence coagit avec deux autres en formant un trièdre en traversant le cristal de titane sur l’atome que l’on veut exciter ou décoder.

L’information (codée) déposée peut être traitée dans des équipements calculateurs (beaucoup plus complexes que vos simples équipements.)

Bon. Il existe sur UMMO 120 XANMOO AYUBAA géants reliés à la grande MÉMOIRE sus-citée. Ces énormes dispositifs règlent toute l’activité d’UMMO. Ne pensez pas qu’ils se substituent à l’esprit créateur de l’homme. Ils sont essentiellement un auxiliaire indispensable de notre civilisation.

Mon épouse peut, de notre domicile, entrer en contact avec le XANMOO AYUBAA et lui soumettre les données relatives à la température, tension, degré d’acidité de la sueur, nature des ondes cardiologiques, etc, de notre petite fille malade, et en recevoir le diagnostic et les prescriptions thérapeutiques. De même, nous pourrions lui soumettre un problème compliqué de mathématique pure ou de psychobiologie analytique.

Signalons que notre UMMOGAIAO DAA est intégré dans cette mémoire. Aujourd’hui devant chacune des données correspondant à notre rendement le point professionnel assigné, convenablement pondéré, est inscrit aussi dans cette Mémoire.

En ce moment même, je dicte ce document à un homme de la Terre. Ce travail est ensuite enregistré en Australie. Il y est évalué et codé à l’égal de vous pesant un kilogramme de café traduit en pesetas ou en francs. Ces données de nos travaux sur Terre sont enregistrées aussi dans un petit ordinateur pourvu également d’une mémoire de titane. Cette plaquette, qui contient non seulement ces données mais des milliers de document codés se référant à la civilisation de cette planète, sera envoyée sur UMMO. Mieux, les données numériques qui enregistrent mon travail iront se mêler à toutes les données qui se rapportent à ma personne et qui existent dans la XANWAABUASII BEEO AAO.

Si je reviens un jour sur UMMO et désire par exemple acquérir une antiquité rare (par exemple un chronomètre balistique) (cela s’entend en USUFRUIT) le « vendeur » consulte la XANWAABUASII qui lui dira si j’ai ou non droit à elle. Et la réponse est conditionnée par de multiples facteurs :

–          Mes capacités psychophysiologiques et mon grade hiérarchique

–          Mon rendement au travail tout au long de ma vie

–          Toute l’économie d’UMMO en cet instant.

Comme cela, nous n’avons pas besoin d’argent que d’ailleurs nous n’avons jamais connu et nous croyons n’y avoir rien perdu, puisque avec notre système de rémunération centralisé et soumis à une rigoureuse analyse depuis le central coordinateur de UMMO, c’est comme si nous comprenions beaucoup plus justement et plus rationnellement.

Une analyse plus détaillée de ce système montre qu’au fond il est semblable au terrestre. L’argent matérialisé en documents (vos BILLETS) cautionné par un patron (c’est l’OR ou la CAPACITÉ ÉCONOMIQUE du pays) a été remplacé sur UMMO par des valeurs symboliques qui étaient en même temps soutenus par l’économie d’UMMO. La circulation monétaire n’est pas nécessaire et le système employé rappelle un peu les TRANSFERTS BANCAIRES DE LA TERRE. Mais par contre, le système de rémunération du travail est d’un point de vue scientifico-économique et moral beaucoup plus rationnel.

La suppression de la propriété privée n’a pas créé de grands problèmes et d’autre part l’homme d’UMMO est libre de choisir le travail qu’il désire. Malgré l’absence de propriété, l’incitation et la stimulation au travail sont plus intenses que sur votre planète.

Si je rends un grand respect à ma condition professionnelle, je jouis d’avantages en biens usufruitiers, services et prestations, qui ne seraient pas accessibles à un individu paresseux. En somme, vous pouvez interpréter notre civilisation comme une espèce de structure socialiste (plus perfectionnée que les balbutiants et équivoques systèmes socialistes de la Terre) et profondément religieuse, mais avec une base argumentaire pour cette religion nettement scientifique et dépourvue de toute tendance fanatique. Nous croyons à des valeurs spirituelles qui sont plus équilibrées que les vôtres. Seuls les arts, et spécialement la musique, sont terriblement plus pauvres que ceux de la Terre.

http://www.ummo-sciences.org/fr/D41-16.htm

http://futurenfolie.blogspot.com/2011/11/les-lettres-ummites-un-contenu.html

Document Ummite NR9 du 30/09/1991 :

Nous avons eu du mal à comprendre que les humains dépensent tant d’argent et de forces pour protéger les richesses d’une minorité, alors que tant d’hommes au même instant meurent de faim. Nous considérons ceux qui vous gouvernent comme des malades mentaux. Document Ummite NR9 du 30/09/1991.

James A. Garfield, Président des Etats-Unis, assassiné :

« Celui qui contrôle le volume de la monnaie dans notre pays est maître absolu de toute l’industrie et tout le commerce… et quand vous réalisez que le système entier est très facilement contrôlé, d’une manière ou d’une autre, par une très petite élite de puissants, vous n’aurez pas besoin qu’on vous explique comment les périodes d’inflation et de déflation apparaissent. »

En 1954Laura Mundo-Marxer crée l’Interplanetary Foundation (qui devient par la suite le Planetary Space Center) à Passadena (Maryland).

Le groupe de contactés considère que la Terre est en danger en raison des changements radicaux à venir dans l’atmosphère (activité solaire) et que les Etres de l’Espace sont là pour nous aider : ils seront capables, soit de résoudre le problème, soit de sélectionner des terriens et les emmener en lieu sûr (dans leurs vaisseaux spatiaux indépendants) en attendant que l’activité atmosphérique se calme. Lorsque les humains retourneront sur Terre après avoir survécu à l’instabilité atmosphérique, ils adopteront un Mode de Vie Universel, qui est la manière standard de vivre sur les autres planètes. Le groupe croit également que les Gens de l’Espace vivant sur Terre aujourd’hui sont là pour nous surveiller et nous aider.

Woodrow Wilson, Président des Etats-Unis – 1913-1921 (après avoir déplacé le pouvoir financier de l’Etat aux banques privées) :

« Je suis un homme des plus malheureux. J’ai inconsciemment ruiné mon pays. Une grande nation industrielle est contrôlée par son système de crédit. Notre système de crédit est concentré dans le privé. La croissance de notre nation, en conséquence, ainsi que toutes nos activités, sont entre les mains de quelques hommes. Nous en sommes venus à être un des gouvernements les plus mal dirigés du monde civilisé un des plus contrôlés et dominés non pas par la conviction et le vote de la majorité mais par l’opinion et la force d’un petit groupe d’hommes dominants. »

George Hunt-Williamson

En 1952, il déclare avoir établi un contact sur ondes courtes avec des ovnis, et observé des ovnis au-dessus de son lieu d’émission.

Dans ses livres, Williamson reprend les thèmes de 2 camps opposés d’ET, avec les bons (les moissonneurs) et les mauvais (les intrus). Selon lui tous les terriens sont des êtres de l’espace dont les ancêtres viennent ici en tant que fils de Dieu. Pour lui l’humanité passe par une période de turbulence planétaire menant à une nouvelle conscience et l’aube d’une nouvelle ère dorée. De plus, un gouvernement mondial caché (les familles banquière internationales) contrôlées par les ET négatifs maintiendraient la vérité cachée, gardant les gens nés sur Terre ignorant de leur origines réellesWilliamson cite aussi la Bible pour identifier les ET « maléfiques »…

Hunt-Williamson, G. & McCoy, John: UFOs Confidential – The meaning behind the most closely guarded secret of all time, Corpus Christi, TX : Essene Press, 1958 – Un des premiers livres à parler d’un supposé empire caché de banquiers internationaux empêchant la révélation de la vérité sur les ovnis et les civilisations ET.

Sir Josiah Stamp, Directeur de la Banque d’Angleterre
1928-1941 (Réputé 2e fortune d’Angleterre à cette époque) :

« Le système bancaire moderne fabrique de l’argent à partir de rien. Ce processus est peut-être le tour de dextérité le plus étonnant qui fut jamais inventé. La banque fut conçue dans l’iniquité et est née dans le pêché. Les banquiers possèdent la Terre. Prenez la leur, mais laissez-leur le pouvoir de créer l’argent et en un tour de mains ils créeront assez d’argent pour la racheter. Otez-leur ce pouvoir, et toutes les grandes fortunes comme la mienne disparaîtront et ce serait bénéfique car nous aurions alors un monde meilleur et plus heureux. Mais si vous voulez continuer à être les esclaves des banques et à payer le prix de votre propre esclavage laissez donc les banquiers continuer à créer l’argent et à contrôler les crédits. »

Gabriel Green :

A partir des années 1950 Green déclare avoir fait plus de 100 observations de soucoupes volantes et avoir été contacté plusieurs fois en personne par des gens d’autres planètes avancées, telles que Korender, une planète qui serait colonisée par des êtres en tous points humains, bien que 4 à 5 pieds de haut en moyenne (1 m 50). Green consacre sa vie à faire diffuser sur Terre le « Plan du Peuple de l’Espace » dans diverses publications (un autre contacté, Robert Renaud, parlera également des « Korendiens », déclara qu’ils possèdent une grande installation souterraine dans le Massachussetts). Les Korendiens auraient fait alliance avec les Arcturiens et feraient partie une alliance massive de mondes pronant le non-interventionisme.

En 1956, Green forme les Los Angeles Interplanetary Study Groups, jusqu’en 1959 ou Green fait évoluer l’organisation en l’AFSCA (Amalgamated Flying Saucer Clubs of America, Inc. avec son journal Flying Saucers International), qu’il fonde et préside en tant qu’organisation à but non lucratif dédié à l’émancipation physique, spirituelle et économique de l’homme. En 1960, il déclare que le Peuple de l’Espace lui a demandé de se présenter à un bureau politique dans un effort pour planter les graines de réformes nécessaires sur notre monde, et devient candidat indépendant à la présidence des USA, avant de finalement se retirer pour soutenir Kennedy. En 1962 il se présente également au Sénat américain depuis la Californie et reçoit plus de 171 000 votes à l’Election Primaire Démocratique, faisant campagne contre les essais nucléaires. En 1967 il publie un ouvrage très peu critiqué. En 1972, il est candidat à la Présidence pour le Parti Universel

Green est le principal exposant d’Economie Universelle (le système d’économie sans argent sur d’autres planètes avancées permettant à leurs peuples d’apprécier une telle abondance) et le Monde Uni, un gouvernement mondial théocratique basé sur des lois universelles et des principes spirituels.

Charles A. Lindbergh :

« Le système financier est devenu la Banque centrale américaine (Federal Reserve Board). Cette banque centrale gère un système financier au moyen d’un groupe de purs profiteurs. Ce système est privé et son seul objectif consiste à réaliser les profits les plus énormes possibles en utilisant l’argent des autres. Cette loi (de la Réserve fédérale) démontre la plus grande preuve de confiance au monde. Lorsque le président signe cet acte, il légalise le gouvernement invisible par le pouvoir monétaire. Les personnes ne s’en rendent peut-être pas compte pour le moment mais le jour du jugement n’est plus qu’à quelques années, le jour du jugement de cet Acte qui représente le pire crime de tous les temps commis au nom de la loi par l’intermédiaire d’un projet de loi. »

Henry Ford :

« Il est appréciable que le peuple de cette nation ne comprenne rien au système bancaire et monétaire, car si tel était le cas, je pense que nous serions confrontés à une révolution avant demain matin. »

 

 

 

Lire la suite sur le site :

 

http://www.sciences-fictions-histoires.com/pages/ecrits/interventions-extra-terrestres-societe-et-economie.html

Publicités