ARCHONTE

Données Astronomiques : Sur Terre.

Apparence Physique : ETHERE

Renseignements sur le dossier :

  • Témoins : Document SEALS (sur le Web),
  • Témoins : Nigel Kerner, Jacques Vallée.

Fiabilité : Bonne

Sources : l’article « Archon » ci-joint.

 

Archonte :

Depuis l’explosion des phénomènes ET/OVNI en 1947, les spéculations sur intrusion extraterrestre sur la planète Terre, a été endémique. Une demi-douzaine de théories domine le débat, mais il y a une théorie qui n’a pas encore été examiné. Il n’est pas apparu après 1947, mais environ 1600 années plus tôt. Pour être précis, la preuve de cette théorie est venu à la lumière, à travers une découverte en Egypte en Décembre 1945, bien que l’importance de la découverte n’a pas été réalisé jusqu’à ce que – devinez quand? 1947.

En cette année, le savant français Jean Doresse a identifié la trouvaille égyptienne à Nag Hammadi, comme un cache de textes gnostiques rares. Le « Gnosticisme » est l’étiquette que les chercheurs utilisent un ensemble d’enseignements issus des Ecoles de Mystères de l’antiquité préchrétienne. Les Gnostiques qui protestaient contre les doctrines chrétiennes, comme un châtiment divin et la résurrection du Christ, été pris pour cibles comme des hérétiques et ont été brutalement réprimée par les premiers convertis à la seule vraie foi. C’est l’histoire inédite de la façon dont les Mystères ont terminé. Depuis cette année du signal, 1947, une partie des connaissances de l’École du Mystère perdu a été récupéré.

Le Gnose (« connaissance intérieure») était un chemin de mysticisme expérimental, dans lequel les initiés des Ecoles de Mystères explorent la psyché et le cosmos dans son ensemble. L’utilisation de plantes psycho-actives, le yoga, et la magie sexuelle, ces anciens voyants connurent des états altérés et siddhis développés, les compétences occultes, tels que Clair-audience et la visualisation à distance. Le Gnose était une sorte de science noétique yogique avec la parapsychologie. Dans la perception accrue, les Gnostiques ont développé une vaste vision cosmologique centrée sur une divinité féminine, la Divine Sophia. Le mythe de la création gnostique est unique, en ce qu’il comprend une explication entière de la façon dont les êtres inorganiques aliènes sont venus à être présent dans notre système solaire.

Le matériau Nag Hammadi contient des rapports d’expériences visionnaires des initiés, y compris les rencontres de première main avec des êtres inorganiques appelés Archontes. L’enseignement gnostique explique que ces entités ont été soulevées dans le stade précoce, de la formation du système solaire, avant que la Terre soit formée. Les Archontes habitent le système solaire, le royaume extraterrestre en tant que telle, mais ils peuvent empiéter sur Terre. Fait intéressant, cette vision gnostique accorde étroitement avec le point de vue de Jacques Vallée, qui soutient que les ET/Cyborg appartiennent probablement à la sphère planétaire locale. Vallée propose également que l’ET/énigme des OVNIS, est un «système de contrôle spirituel », un phénomène qui « se comporte comme un processus de conditionnement ». (Messagers de Deception).C’est exactement ce que les Gnostiques disent sur les Archontes : ils peuvent affecter nos esprits par des techniques de conditionnement subliminal. Leurs principales tactiques sont les erreurs mentales (virus intellectuelle, ou fausse idéologie, doctrines religieuses en particulier) et la simulation. Les Archontes sont des prédateurs, contrairement à un large éventail d’êtres non-humains et d’autres dimensions aussi connu que les Gnostiques, les êtres qui sont bienveillants ou neutre envers l’humanité.

Descriptions physiques des Archontes se produisent dans plusieurs manuscrits gnostiques. Deux types sont clairement identifiés : un nouveau-né ou le type embryonnaire, et un type Draconien ou Reptilien. De toute évidence, ces descriptions correspondent aux Gris et Reptiliens de rapports contemporains à un T. Ou devrais-je dire, à un ET.

Fouiller dans les matériaux gnostiques, c’est tout un choc de découvrir que les voyants anciens détectaient et étudiaient le problème de l’intrusion extraterrestre au cours du premier siècle de notre ère, et certainement bien avant. (Les Mystères datent de plusieurs siècles avant l’ère chrétienne.) Ce qui est étonnant, à propos de la théorie gnostique des Archontes qui n’est pas seulement le fond cosmologique (en expliquant l’origine de ces entités et la raison de leur enchevêtrement avec l’humanité), mais la spécificité de informations sur le mot aliène, décrivant comment ils fonctionnent et ce qu’ils attendent de nous. Pour une chose, les Gnostiques enseignèrent que ces entités nous envient et se nourrissent de notre peur. Surtout, ils tentent de nous empêcher de revendiquer et faire évoluer notre «lumière intérieure», le don de l’intelligence divine intérieur. Bien que je ne prétends pas que les enseignements Gnostiques sur les Archontes, ou ce qui reste de ces enseignements, avoir toutes les réponses à l’ET/énigme des OVNIS, une chose est claire : ils présentent une analyse cohérente et globale de l’intrusion extraterrestre, ainsi que les spécifiques pratiques pour résister. Ils sont beaucoup plus complets et sophistiqués que toute théorie à la discussion d’aujourd’hui.

En bref, les anciens voyants des Mystères en Europe et du Levant semblent avoir accompli, il y a 2000 ans, ce que beaucoup d’entre nous ont tenté de le faire depuis 1947 : comprendre qui les extraterrestres sont, d’où ils proviennent, comment ils se rapportent à nous, et le plus important de tous, comment nous devons s’identifier à eux.

Pour autant que je sache, en dehors de moi-même un seul écrivain sur la question E /OVNI, a directement identifié les Archontes gnostiques contemporains avec les ETS. C’est Nigel Kerner, dont le livre, Le Chant des  Gris, est une contribution étrange, singulier et peu connu au débat. Kerner cite les textes de Nag Hammadi juste en passant, et ne s’étend pas sur les enseignements Gnostiques concernant les Archontes. Il fait un dossier solide, pour l’ingérence aliène avec le génome humain, mais cette affirmation ne résiste pas contre l’analyse gnostique. Les textes gnostiques utilisent un langage mythologique, pour décrire les événements réels de la préhistoire, ainsi que les développements à long terme dans la psyché humaine. Selon les anciens voyants, les Archontes ne peuvent pas accéder à notre patrimoine génétique, mais ils peuvent simuler une intervention. Compte tenu de la confusion de l’humanité, dans les temps modernes, une intervention truquée serait aussi bon que réel. Cette caractéristique de la tactique Archon, de nous amener à imaginer et croire des choses qui ne sont pas vraies, et à accepter la simulation de la réalité. De cette façon, les Gnostiques enseignaient, ces cousines exotiques peuvent écarter l’espèce humaine de son cours véritable et propre de l’évolution.

L’accent unique sur la Déesse Sophia est le message inspirant, haut de la Gnose. Les anciens voyants ont appris que, grâce à un lien spécial à la Déesse, nos espèces peuvent surmonter les Archontes et sécuriser un être humain, et humain, avenir de la Terre.

Utilisez ET / Archon Navigator à explorer d’autres documents sur ce sujet dans Metahistory.org.

http://www.metahistory.org/gnostique/archonfiles/AlienIntrusion.php

Archon

De « archai » en grecs, « les origines, à commencer les choses, avant dans le temps ».

Dans le monde méditerranéen classique, Archon a été couramment utilisé pour le gouverneur d’une province, ou, plus vaguement, aucune autorité religieuse ou gouvernementale. D’où le pluriel, Archontes, est souvent traduit dans les textes gnostiques que «les autorités ». (Il n’y a aucun mot copte pour Archon, afin les textes gnostiques utilisent le terme grec en translittération copte.)

Prononcés Ar-kon. . Adjectif, Archontique (Ar-KON-tik). Dans mon habitude de tenter l’impossible, je propose trois définitions, ou trois niveaux de définition:

Niveau un : Cosmologique

Dans la cosmologie gnostique, les Archontes sont une espèce d’êtres inorganiques qui ont émergé dans le système solaire, avant la formation de la terre. Ils sont Cyborgs, habitant le système planétaire (exclusif de la Terre, le Soleil et la Lune), qui est décrit comme un monde virtuel (stéréome) qu’ils construisent en imitant les formes géométriques qui émanaient du Plérome, le domaine des générateurs, les dieux cosmiques.

Les Archontes sont une véritable espèce avec leur propre habitat approprié, et peuvent même être considérés comme semblable à Dieu, mais ils manquent de l’intentionnalité (auto-directive capacité), et ils ont une fâcheuse tendance à s’écarter de leurs limites et d’empiéter sur le royaume humain. Les Archontes sont dits ressentir l’envie intense envers l’humanité, parce que nous possédons l’intentionnalité qui leur manque.

Le Mythe de Gaïa décrit comment les Archontes ont été produits par l’impact fractal, dans les tableaux denses élémentaires de champ des bras galactiques, lorsque l’Eon Sophia plongeait unilatéralement du noyau galactique. Voir en particulier Episode 10. Cet événement est également décrit en détail dans « Alien Dreaming ».

Niveau deux: Noétique-Psychologique

En psychologie gnostique, science noétique des Ecoles de Mystères, les Archontes sont une force aliène, qui fait intrusion subliminalement sur l’esprit humain et dévie notre intelligence loin de ses applications propres et saines. Ils ne sont pas, ce qui nous fait agir de façon inhumaine, car nous avons tous le potentiel d’aller contre notre humanité innée, violant la vérité dans nos cœurs, mais ils nous font joués un comportement inhumain à l’extrême étranges et violents.

Livrés à nous-mêmes, nous aurions parfois à agir de façon inhumaine et ensuite corriger, contenir l’aberration. De toute évidence, nous ne faisons pas toujours ainsi. Dans l’exagération de nos tendances folles et inhumaines, et dans l’extrême, la déviance non corrigée de notre intelligence innée, les gnostiques ont vu la signature d’une espèce exotique qui « Piggy-Back » sur les pires défaillances humaines. Par conséquent, les Archontes sont des parasites psycho-spirituelles. Pourtant, comme la progéniture de l’Eon Sophia, ils sont aussi nos parents cosmiques. Comme entités inorganiques de deux types, embryonnaires et reptiles, les Archontes peuvent à des moments, pénétrer l’atmosphère terrestre et de terroriser les humains, bien qu’il n’y ait aucune raison pour ces incursions, pour les aliènes qui ne peuvent pas rester très longtemps dans la biosphère et, de toute façon, ils n’ont pas de plan directeur a accomplir ici.

Le statut ontologique des Archontes est double: elles existent à la fois comme une espèce exotique indépendants de l’humanité, et comme une présence dans nos esprits, un peu comme un ensemble de programmes d’exploitation dans notre environnement mental. Le risque qu’ils présentent en envahissant notre logiciel mental, est beaucoup plus grand que n’importe quel risque physique, qu’ils pourraient poser en violant de façon erratique la biosphère. Travailler par télépathie et la suggestion, les Archontes tentent de nous écarter de notre bon déroulement de l’évolution. Leur technique la plus efficace consiste à utiliser l’idéologie religieuse, d’insinuer leur façon de penser et, en effet, substituer leur esprit-set pour les nôtres.

Selon les Gnostiques, rédemptionnisme judéo-chrétienne est le stratagème primaire des Archontes, un implant aliène. Notre capacité à discerner les forces aliène qui travaillent dans nos esprits, est cruciale pour la survie et la coévolution avec Gaïa qui, comme Sophia, produit accidentellement les Archontes en premier lieu.

(Ce commentaire appartient à niveau un, la définition cosmologique, mais comme cela arrive souvent avec les enseignements Gnostiques, les éléments noétiques et cosmiques ont tendance à fusionner.)

En reconnaissant et en repoussant les Archontes, nous revendiquons notre pouvoir, définir nos frontières dans le cadre cosmique, et d’établir notre but par rapport à Gaia, l’intelligence à demeure de la planète.

Niveau trois: Sociologique

Selon la vision Gnostique de la société humaine, les Archontes sont des forces aliènes, qui agissent à travers les systèmes autoritaires, y compris les systèmes de croyances, d’une manière qui causent aux êtres humains à se retourner contre leur potentiel inné et violent la symbiose de la nature.

DIRECT épelé à l’envers le mal, mais les Archontes ne sont pas mal dans le sens où ils possèdent des pouvoirs autonomes de destruction, pouvoir être appliqué directement sur l’humanité.

Ce sont des agents de l’erreur plutôt que le mal – mais l’erreur humaine, quand il va non corrigée et fonctionne au-delà de l’ampleur de la correction, se transforme en mal et travaille contre le plan universel de la vie. Les Gnostiques enseignèrent que les Archontes exploitent notre tendance à laisser nos erreurs, ne sont pas les corrigées. Parce que les Archontes ont besoin de la complicité humaine, à prendre le pouvoir sur l’humanité, celui qui les aide peut être considéré comme une sorte d’Archon, un accessoire. Comment les humains aident les Archontes? Une façon (suggéré dans la définition de niveau deux) est en acceptant les programmes mentales des Archontes – c’est l’adoption de l’intelligence extraterrestre comme si elle était humaine de base – et la mise en œuvre de ces programmes par les faire respecter effectivement dans la société. Une autre façon est en se conformant activement ou passivement à l’ordre du jour ainsi proposé et imposé. Jacques Lacarrière suggère que les Gnostiques détectent le visage humanisé des Archontes, dans toutes les structures et systèmes et autorités qui nient l’authenticité et à l’autodétermination à l’individu. Il fait valoir que les Gnostiques sont reconnus, 

« Le caractère fondamentalement corrompue de toutes les entreprises et les institutions humaines: temps, l’histoire, les pouvoirs, les états, les religions, les races, les nations … »

(Les Gnostiques, p. 24)

La corruption se produit, non pas parce que nous faisons des erreurs, mais parce que les erreurs que nous faisons ne sont pas corrigées, et extrapolons au delà de l’échelle de la correction. Lacarrière affirme que les Gnostiques sont parvenus à cette conclusion,

« Sur l’observation rationnelle du monde naturel et le comportement humain. »

En fin de compte, ils ont affirmé la,

«Affirmation que tout pouvoir – quelle qu’elle soit -. Est une source d’aliénation … Toutes les institutions, les lois, les religions, les églises et les pouvoirs ne sont rien, mais une imposture et un piège, la perpétuation d’une tromperie séculaire »

(P. 28-29)

Cela peut sembler une vue sombre des affaires humaines, mais étant donné la preuve de l’histoire (pour ne pas mentionner l’actualité), il ne peut pas être considéré comme injuste ou exagérée.

 

http://www.bibliotecapleyades.net/vida_alien/alien_watchers22.htm

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s