EBAN ou EBEN

PETIT GRISDonnées Astronomiques : Du système Alpha Centauri.

Apparence Physique : « GRIS »

Renseignements sur le dossier :

  • Témoins : Document SEALS (sur le Web),
  • Témoins :

Fiabilité : Bonne

Sources : Informations recoupées par ces deux sites et l’article « Le premier document ….. » Ci-joint.

 

Eban ou Eben :

De Branton et d’autres sources, mentionnent que l’Eban est ce qui les Grands Gris flairés, venant de Betelgeuse, s’appellerait. Ce sont « Les grand Gris » qui ont fait un accord en 1954 (ou 1964) avec le gouvernement des USA, qui leur a permis d’enlever des humains en échange de la technologie.

(Une source qui a été citée dans le matériel de Branton, cependant, réclame qu’ils seraient de l’étoile de Barnard).

Entre Novembre 2005 et Avril 2006

 

 

Le premier document publié par Anonyme, et trois commentaires apparemment indépendants, parmi les membres de la liste, qui viennent à l’appui de son exposé

Laissez-moi d’abord me présenter. Je requiers d’être nommé Anonyme. Je suis un fonctionnaire retraité du gouvernement des Etats-Unis. Je n’entrerai pas dans les détails au sujet de mon passé, mais j’ai été impliqué dans un programme spécial.

L’affaire de Roswell a bien eu lieu, mais pas comme ce qu’on trouve dans les livres. Il y avait deux sites de crash. L’un au sud-ouest de Corona, au Nouveau-Mexique et un deuxième emplacement à Pelona Peak, au sud de Datil, Nouveau-Mexique.

L’accident a impliqué deux engins extraterrestres. L’emplacement de Corona a été découvert le lendemain par une équipe d’archéologues. Cette équipe a signalé le lieu de l’accident au département du shérif du comté de Lincoln. Un député est arrivé le jour suivant et a appelé un officier de police d’état. Un survivant [EBE] a été découvert qui se cachait derrière un rocher. L’entité a bu de l’eau mais a refusé la nourriture. Par la suite elle a été transférée à Los Alamos.

L’information est parvenue au Commandement Militaire de Roswell. L’emplacement a été examiné et toutes preuves été enlevées. Les corps furent dirigés vers le laboratoire national de Los Alamos qui disposait d’un système de réfrigération, lequel a permis aux corps de demeurer congelés pour être examinés. Le vaisseau a été emporté à Roswell et de là à Wright Field, Ohio.

Le deuxième emplacement n’a été découvert qu’en août 1949, par deux ranchers. Plusieurs jours plus tard ils ont raconté leur découverte au shérif du comté de Catron, Nouveau-Mexique. En raison de l’éloignement du site, il fallut au shérif plusieurs jours pour parvenir à l’endroit de l’accident. Une fois sur place, le shérif a pris des photographies et est retourné à Datil.

La base militaire de Sandia, Albuquerque, (Nouveau-Mexique) fut lors alertée. Une équipe de Sandia a sécurisé toutes les preuves, y compris six corps. Les corps ont été ramenés à la base de Sandia, mais plus tard transférés à Los Alamos.

L’entité a établi des communications avec nous et nous a indiqué la localisation de sa planète d’origine. L’être est resté en vie jusqu’en 1952, puis il mourut. Mais avant sa mort, il a pu nous fournir une explication détaillée des éléments découverts dans les deux engins. Dont un dispositif de communication. L’entité a été autorisée à établir le contact avec sa planète.

Il s’est trouvé que je n’ai pas été informé, mais une date a été fixée pour une rencontre en avril 1964 près d’Alamogordo, Nouveau-Mexique. Les Aliens ont débarqué et ont pris en charge les corps de leurs camarades décédés. De l’information a été échangée. La communication était en anglais. Les aliènes disposaient d’un système de traduction.

En 1965, nous avons appliqué un programme d’échange avec les aliènes. Nous avons soigneusement sélectionné 12 membres du personnel militaire; dix hommes et deux femmes. Ils ont été formés, testés et méticuleusement effacés du registre militaire. Les 12 étaient experts dans diverses spécialités.

Vers la partie nord du Site d’Essais du Nevada, les aliènes ont débarqué et les 12 Américains sont partis. Une des entités est restée sur Terre. Le plan initial était que notre équipe de 12 personnes reste 10 ans éloignée puis revienne sur Terre.

Mais quelque chose a mal fonctionné. Les 12 sont restés sur place jusqu’en 1978, puis ils ont été ramenés au même endroit, au Nevada. Sept hommes et une femme sont revenus. Deux sont morts sur la planète d’origine des aliènes. Quatre autres ont décidé de rester, selon ceux qui étaient revenus. Tous les huit participants sont décédés aujourd’hui. Le dernier est mort en 2002.

Ceux qui étaient revenus, ont été isolés de 1978 jusqu’en 1984 dans diverses installations militaires. Le bureau de l’Armée de l’Air des Investigations spéciales (AFOSI) était responsable de leur sécurité et sûreté. L’AFOSI a également conduit les sessions de débriefing.

Je n’ai jamais rien vu ni lu quoique ce soit qui se rapporte au programme d’échange. Il m’est arrivé une fois d’entendre Linda Howe en parler, mais elle n’avait pas beaucoup d’information à ce sujet.

J’ai vu passer vos E-mails pendant environ six mois. J’ai lu des E-mails de vous et d’autres sources. Mais je n’ai jamais vu ni entendu la vérité au sujet du véritable incident de Roswell ou du programme d’échange.

Je voudrais entendre ce que d’autres ont à dire à ce sujet.

Commentaire 1 (par Gene Loscowski) :

Qui est cette personne? La majeure partie de son information est absolument correcte.

Cependant, je n’ai jamais entendu parler de femmes ayant participé. Pour autant que je sache, il y avait 12 hommes, tous militaires. Huit de l’USAF, deux de l’Armée de terre, et deux de la Navy. Je pense qu’on pourrait discuter de ce point. Mais peut-être est-ce juste que je n’ai pas eu accès à ce niveau d’informations.

On m’a dit qu’ils étaient partis pendant 20 ans. A leur retour ils ont été placés en quarantaine pendant 365 jours sur une base. Seulement huit sont revenus, c’est tout à fait exact. Deux sont morts quelques années après leur installation sur la planète visitée. Deux autres ont décidé de rester sur place et sont peut-être encore en vie aujourd’hui. Depuis leur retour, tous sont morts. Le dernier en 2003 dans un hôpital de VA.

De même pour l’incident de Roswell. Quel que soit l’auteur de l’E-mail, ce qu’il a écrit est correct.

Le compte-rendu complet se trouve dans : « PROJET SERPO, » Rapport Final-80HQD893-020, classifié TS, Codeword. Interrogez [Rick] Doty au sujet de ce rapport, parce que je pense que c’est un rapport de l’OSI. Paul [McGovern] devrait apporter des précisions puisqu’il a été impliqué dans le débriefing.

Commentaire 2 (par Paul McGovern) :

C’est intéressant mais pas tout à fait exact [je commente l’email original d’Anonyme]. Concernant l’incident de Roswell : c’est tout à fait exact. Peu de gens ont été à même de raconter ce qui s’est vraiment produit. Deux sites de crash, pas seulement un site. Au sujet du programme d’échange : pour moi, c’est une Publication Non-Autorisée d’Information Classifiée. Mais il est possible que quelqu’un, au sein du gouvernement actuel, aimerait que ça sorte. Nous n’avons pas envoyé de femmes. Douze hommes, tous militaires. 8 USAF, 2 U.S. Army et 2 U.S. Navy. Deux étaient médecins; trois scientifiques; deux linguistes; deux membres des forces de sécurité; deux étaient formés au pilotage, et un chef d’équipe (Colonel-AF).

Tous avaient été blanchis et complètement effacés des rôles militaires. Je ne suis pas totalement sûr de la période de formation, mais je pense qu’il était environ de six mois. Ils pouvaient transmettre des messages à la Terre au moyen d’un système de communication configuré avant leur voyage.

Un docteur et un membre du personnel de sécurité sont morts dans les trois ans après leur arrivée. Le docteur est mort de pneumonie et le type de sécurité a été victime d’un accident. L’équipe envoyée a connu des difficultés extrêmes pour s’adapter à l’environnement de la planète visitée.

La chaleur était extrême et cela leur a pris plusieurs années pour s’acclimater. La nourriture représentait un problème parce que le système humain a des difficultés à la digérer. L’équipe avait emporté assez de nourriture pour deux ans et a pratiqué le rationnement pendant huit mois supplémentaires, mais par la suite ils ont dû manger les produits locaux des Ebens [Ebens : nom générique des extraterrestres, formé sur E.B.E]. Ceci a posé à tous les membres d’équipage des problèmes gastro-intestinaux. Par la suite, ils sont parvenus à s’adapter. Leurs hôtes ont essayé de produire différentes nourritures à leur intention, mais les résultats étaient peu satisfaisants.

L’équipe n’a été jamais tenue à l’écart ni restreinte par les aliènes. Ils pouvaient voyager librement et voir ce qu’ils avaient envie de voir. Après environ six ans, l’équipe s’est déplacée vers une partie nordique de la planète aliène, où la température était plus fraîche et qui présentait une végétation abondante.

Les aliènes ont construit une petite communauté pour l’équipe. Le seul problème majeur était le temps. Le temps était différent sur la planète visitée. Je pense que personne n’a pu réussir à s’en faire une représentation adéquate. Les visités n’ont aucune horloge. Ils n’apprécient ou ne considèrent le temps comme le faisons. Les visités ont trouvé étrange notre relation au temps.

Les visités étaient extrêmement disciplinés dans leur vie quotidienne. Chacun travaillait selon un programme, qui n’était réglé par une horloge, mais relatif au mouvement de leur soleil. Chaque petite communauté disposait d’une grande tour, qui laissait filtrer la lumière solaire. Quand le soleil indiquait un point particulier sur la tour, cela signifiait que les visités devaient faire telle chose particulière.

L’obscurité n’était jamais complète sur la planète des visités. La luminosité faiblissait mais jamais complètement. Les visités avaient des périodes de repos, mais pas semblables à nos périodes de sommeil. Les visités se reposaient trois fois pendant leurs journées ensoleillées. Notre équipe a pu déterminer que la période totale de travail était approximativement de 43 heures. Ils avaient trois périodes de repos pendant ces 43 heures. Ca faisait quand même 14 heures d’affilée… on ne pourrait pas obtenir ça d’un grand nombre de nos travailleurs! Les visités ne connaissaient pas non plus les mois ou les années.

Ils avaient des âges de la vie, comme notre équipe l’a découvert. Il était impossible d’évaluer l’âge des visités, bien que notre équipe ait remarqué des tombes. La population de la planète visitée était d’environ 650.000. Des petites communautés étaient installées sur toute la planète. Il y avait des fleuves souterrains, qui se jetaient dans les vallées ouvertes. Ils étaient industrialisés.

Mais toute la nourriture était cultivée, dans des champs ou dans de grands bâtiments. Ils élevaient des animaux. Différents types. D’étranges grandes bêtes, qu’ils employaient pour le travail et d’autres choses, mais aucune viande n’était consommée. L’aspect géologique de la planète était très différent de notre environnement. Peu de montagnes, aucun océan, quelques arbres ou quelque chose de semblable aux arbres et pas d’autre civilisation que les Ebens.

Aux yeux de notre équipe, chacun avait l’air semblable. Mais après un certain temps, les membres de l’équipe ont appris à identifier différents Ebens par leurs voix. Bien que les Ebens ne pouvaient communiquer en anglais, ils émettaient des bruits que nos membres de l’équipe étaient capables de traduire en anglais. Il nous a fallu cinq ans pour parvenir à traduire complètement leur langue en anglais. Le compte-rendu complet du débriefing représente environ trois mille pages.

Commentaire 3 (par « Anonyme II ») :

Je préfère que mon identité demeure privée.

Mais je vous livre ma propre évaluation de l’information délivrée par « Anonyme ».

  1. Concernant l’incident de Roswell [décrit par Anonyme dans son Email] : C’est la même histoire que j’avais lue dans un document historique du nom de « Red Book ». Pratiquement au mot près. Bien qu’il s’y trouve plus de détails sur les lieux des crashes, et ce qu’on y avait trouvé.
  2. En ce qui concerne le Programme d’Echange : j’ai eu l’occasion de lire quelque chose à ce sujet, mais j’avais pensé qu’il y avait 12 hommes; je ne me souviens pas d’avoir lu qu’il ait pu y avoir des femmes. C’est à peu près tout ce dont j’étais au courant. Nous disposions d’une unité spéciale en charge du débriefing, mais le service actif du renseignement de l’USAF était également impliqué. J’étais extérieur à ce programme, mais je connaissais d’autres agents qui en faisaient partie.
  3. J’aimerais être en contact avec cette source. Je dois bien avoir un million de questions à lui poser !

Il y a quelques années, j’avais entendu Linda Howe sur ce sujet du programme d’échange. Je me suis toujours demandé d’où elle tenait cette information.

Poursuivez cet excellent travail !

 

 

Second document publié par Anonyme (4 novembre 2005)

Ce qu’écrit Paul est inexact. Il y avait bien deux femmes, l’une étant médecin, l’autre linguiste.

Il y avait une période d’obscurité, mais pas complète. La planète des Ebens est située dans un système solaire du système d’étoile de Zéta Réticula [deux doubles étoiles jaunes de magnitude 5, semblables à notre Soleil près du grand nuage de Magellan]. La planète avait deux soleils mais leurs angles étaient faibles et permettaient de connaître une relative obscurité sur la planète selon l’endroit où l’on se situait.

La planète était inclinée, ce qui permettait à la partie nord d’être plus tempérée. La planète était d’une taille un peu inférieure à celle de la Terre. L’atmosphère était semblable à la notre, composée de CHON [carbone, hydrogène, oxygène, azote]. Zéta Réticula est approximativement à 37 années-lumière de nous. Notre équipe, dans une nef des Ebens, a mis neuf mois pour couvrir la distance.

Pendant le voyage, les membres de notre équipe étaient fréquemment mal à l’aise, désorientés, souffrant de maux de tête. Le vaisseau ne s’est jamais trouvé en apesanteur pendant le voyage. Il était très vaste et permettait à chacun de pratiquer des exercices.

Une fois parvenue à destination, l’équipe a du subir plusieurs mois d’adaptation aux conditions de l’atmosphère. Pendant cette période, ils ont souffert de maux de tête, de vertiges et de désorientation.

Les soleils étincelants de la planète des Ebens ont également causé quelques problèmes. Bien qu’ils aient porté des lunettes de soleil, les membres de l’équipage souffraient toujours de la luminosité et devaient se protéger de l’exposition solaire. Les niveaux de rayonnement de la planète étaient un peu plus élevés que sur Terre. Ils veillaient à couvrir leurs corps à tout moment.

Les Ebens n’utilisent aucun procédé de réfrigération, excepté dans l’industrie. La température de la planète, à la partie centrale, est située entre 94° et 115°. Il y avait des nuages et de la pluie, mais pas fréquemment. À l’hémisphère nord de la planète, la température descendait entre 55 et 80 degrés. C’était trop frais pour les Ebens, du moins pour la plupart d’entre eux. Notre équipe a trouvé des Ebens vivant dans le nord, mais dans des villages très peu développés.

Notre équipe s’est par la suite repositionnée au nord afin de vivre dans des conditions plus hospitalières. Le moyen de transport utilisé par notre équipe était assez semblable à nos hélicoptères. Le système de propulsion consistait en un dispositif fermé de fourniture d’énergie qui délivrait le courant électrique pour les sus tension nécessaire aux engins. Il était très facile de voler et nos pilotes ont maîtrisé le système en quelques jours. Les Ebens possédaient des véhicules qui flottaient au-dessus du sol et n’utilisaient ni pneus ni roues.

Il y avait des chefs, mais aucune vraie forme de gouvernement. L’équipe n’a pratiquement constaté aucun acte criminel. Ils avaient une armée, qui servait également en tant que force de police. Mais notre équipe n’a été amenée à voir aucun pistolet ou arme de n’importe quel type. Des réunions se tenaient régulièrement au sein de chaque petite communauté. Il existait une communauté assez importante, qui agissait en tant que point central de la civilisation. Toute l’industrie était concentrée dans cette communauté. Il n’y avait aucun argent en circulation.

Chaque Eben se voyait attribuer ce dont il avait besoin. Pas de magasins, aucune galerie marchande, ni places de marché. Il y avait des serveurs centralisés pour la distribution des biens nécessaires aux Ebens. Tous les Ebens travaillaient selon leur capacité. Les enfants étaient maintenus très isolés. La seule situation de conflit dans laquelle notre équipe a pu se trouver, c’est lorsqu’ils ont essayé de photographier des enfants Ebens.

L’Armée les a poliment escortés plus loin et s’est assuré qu’ils ne recommenceraient pas.

 

 

Troisième document posté par Anonyme (7 Novembre 2005)

Ces caractéristiques de la planète Eben furent rassemblées par notre équipe.
Voici les informations précises pour votre liste de diffusion Ufologique

Diamètre: 7,218 miles
Masse: 5.06 x 1024
Distance au Soleil #1: 96.5 millions de miles
Soleil #2: 91.4 millions de miles
Lunes: 2
Gravité à la surface: 9.60m/s2
Période de rotation: 43 heures
Orbite: 865 jours
Inclinaison: 43 degrés
Température: Min: 43° / Max: 126°
Distance à la Terre: 38.43 années-lumière
Nom donné par l’Equipe: SERPO
Planète la plus proche de SERPO: Nom: OTTO
Distance: 88 millions de miles (colonisée par les Ebens avec une base de recherches, pas d’occupants d’origine)
Nb de planètes dans le Système Solaire Eben: Six
Plus proche planète habitée de SERPO: Nom: SILUS (SILUS est peuplée de différents types de créatures, mais pas de formes
de vie intelligente. Les Ebens utilisent la planète pour en extraire les minerais.)
Distance: 434 millions de miles

Nous avons eu des visiteurs de neuf autres systèmes d’étoiles.

En fait les Gris, que certains assimilent aux Ebens, forment un peuple distinct. Ils sont originaires d’une planète située près d’Alpha Centauri A.
[Alpha CENTAURI est une étoile multiple relativement proche ; avec une magnitude de -0,3 qui est la troisième étoile la plus lumineuse dans le ciel. Elle est formée de deux étoiles jaune et orange de magnitude 0,0 et 1,4. Il y a également une troisième étoile beaucoup plus faible, une naine rouge de la 11ème magnitude appelée Proxima Centauri. C’est la plus proche de notre Soleil, à 4,2 années-lumière, ou environ 0,2 années-lumière plus près de nous que les deux plus brillants objets du système Alpha Centauri.]

La troisième classe des visiteurs est venue d’un système de l’étoile G2 du Lion.
[LION ou LION MINEUR ? LION: Les distances d’étoiles s’étendent de 20-25 à 77 années-lumière d’éloignement. D’intérêt notable est Gamma Leonis, qui est une glorieuse double étoile, se composant de deux géants orange d’or des grandeurs 2,4 et 3,5. Elles forment une véritable paire binaire orbitant l’une par rapport à l’autre tous les 600 ans environ.]

[MINEUR DE LION: Serrée entre le Lion et Ursa Major avec sa plus brillante étoile Bêta Leonis Minoris qui a une magnitude de 4,2. C’est une double étoile rapprochée qui se trouve à 145 années-lumière de distance avec une période orbitale de 37 ans.]

Une autre classe de visiteurs est venue d’un système stellaire G2 dans Epsilon Eridani.

[ ERIDANI EPSILON, visible à l’œil nu, est l’une des étoiles les plus proches de notre Soleil. Elle est à une distante de 10,5 années-lumière avec une magnitude de 3,7. Bien que légèrement plus froide et plus faible que le Soleil, elle lui est sinon assez semblable. ] Les visiteurs ont été classifiés par un code. Le code, lui-même tenu secret, couvrait « les Entités Extraterrestres » (ETE). ETE-2 qualifiait les Ebens, ETE-3 pour les Gris, et ainsi de suite. ]

« Le Livre Rouge » recense neuf types de visiteurs différents. Nous avons déterminé récemment que certains des visiteurs étaient répertoriés dans le même type mais qu’ils s’agissaient de « formes de vie mécaniques ». C’étaient des êtres hybrides créés en laboratoire plutôt que par naissance naturelle.

Les créatures étaient plus à considérer comme des robots, bien qu’elles aient été douées d’intelligence et pouvaient prendre des décisions. Elles pourraient être les visiteurs « hostiles » rapportés par certains.

Pour autant que je sache, nous n’avons PAS reçu de nouvelle visite des Ebens depuis 1985.

http://www.ovnis-usa.com/serpo-messages.htm

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s