KALMUCK

Données Astronomiques : Sur Terre.

Apparence Physique : HUMAIN

Renseignements sur le dossier :

  • Témoins : Document SEALS (sur le Web),
  • Témoins :

Fiabilité : Bonne

Sources : l’article ci-joint.

 

Kalmuck :

Déclaré bouddhiste de tradition, l’Agharta a été la première fois, beaucoup colonisé, il y a des milliers d’année. Quand un homme saint, d’une tribu, a disparu sous Terre. Les Gypsies sont censé venir de l’Agharta, ce qui explique leur agitation sur la surface de la terre et leurs voyages continuels pour retrouver leur « maison perdue ». Ceci rappelle Noah, qui était vraiment un Atlantéen.

Il est cru, qu’il a mené son groupe sur les hauts plateaux élevés du Brésil, où ils sont allés dans des villes souterraines. Reliées à la surface par des tunnels, afin d’échapper de l’empoisonnement par les retombées radioactives, produites par la guerre nucléaire que les Atlantéens ont combattus, et qui a apporté l’inondation qui a submergé leur continent.

Quand les Olets ont détruit Lhasa, un de leurs détachements, dans les montagnes du Sud-ouest, a pénétré aux périphéries d’Agharti. Les voici qui ont enseigné certaines sciences mystérieuses et les ont apportées à la surface de notre Terre.

C’est pourquoi les Olets et les Kalmucks sont des sorciers et des prophètes astucieux. 2galement, dans l’Est, quelques tribus de personnes de race noires ont pénétrées l’Agharti, et y ont vécus plusieurs siècles. Après, ils sont retournés sur la Terre, apportant avec eux les mystères des prévisions. Selon des cartes, des herbes et les lignes de la paume, ils sont les Gypsies….. Quelque part dans le Nord de l’Asie, une tribu existe, qui meurt maintenant, et qui est venue des cavernes de l’Agharti.

 

 

L’empire Underworld

Par Branton

………………

« Le Lama Turgut a voyagé avec moi d’Urga à Pékin, il m’a donné plus de détails.

«La capitale de l’Agharti est entourée de villes de grands prêtres et des scientifiques. Il rappelle une de Lhassa où le palais du dalaï-lama, le Potala, est le sommet d’une montagne couverte de monastères et des temples.

«… Dans les voitures étranges et inconnues de nous, ils se précipitent à travers les clivages étroits à l’intérieur de notre planète. Certains brahmanes indiens et tibétains Dalaï Lamas, pendant leurs luttes laborieuses aux sommets de montagnes, qu’aucuns autres pieds humains n’a foulées, nous avons constaté qu’il y avait des inscriptions sur les roches, des empreintes de pas dans la neige et les pistes de roues. La bienheureuse Sakkia Mouni a seulement compris dans sa vieillesse et ensuite pénétré dans le royaume de l’Agharti, d’où elle a ramené des miettes de l’apprentissage sacré conservé dans sa mémoire. »

Ferdinand se souvenait d’une conversation particulière avec une Lama :

«Combien de personnes ont déjà été à Agharti? Je lui ai posé des questions.

«Un très grand nombre, répondit le Lama», mais tous ces gens ont gardé le secret de ce qu’ils y ont vu. Lorsque les Olets ont détruit Lhassa, l’un de leurs détachements dans les montagnes du sud-ouest, a pénétré à la périphérie de l’Agharti. Ici, ils ont appris un peu des sciences mystérieuses moindres et les ont amenés à la surface de notre terre. C’est pourquoi les Olets et les Kalmucks sont des sorciers et des prophètes astucieux. Aussi à partir du pays de l’Est certaines tribus du peuple noir ont pénétré l’Agharti et y ont vécu de nombreux siècles. Ensuite, ils ont été poussés hors du royaume et sont retourné à la terre, apportant avec eux le mystère de prédictions d’après les cartes, les herbes et les lignes de la paume. Ils sont les Gypsies … Quelque part dans le nord de l’Asie existe une tribu qui est en train de mourir et qui venaient de la grotte de l’Agharti, l’homme doit se rappeler des (soi-disant) esprits des morts comme ils flottent dans l’air. « 

Comme c’est le cas de la plupart des peuples qui habitent la surface de l’Asie centrale, certains des peuples souterrains sont apparemment en enclin, à pratiquer certaines formes de l’occultisme ou de spiritisme. Cela pourrait expliquer pourquoi certains «MIB» ont été décrits comme humains « apparaissant Orientale », qui ont démontré les pouvoirs occultes à ceux qu’ils ont contactés. Ce que nous avons dit, ne pouvait se composé d’un pourcentage relativement faible des habitants souterrains du réseau Agharien, un petit pourcentage qui pouvait avoir (comme c’est le cas avec presque tous les autres pays) « sold out » pour les Reptiliens en échange pour le pouvoir sur d’autres êtres humains.

 

Dans son livre ‘SHAMBHALA » (1930. Frederick A. Stokes Co., NY), écrivain et voyageur Nicholas Roerich ajoute quelques indications supplémentaires dans l’habitation humaine des régions souterraines de l’Asie centrale. Dans ‘HABITANTS SOUTERRAINES’ son chapitre (pp. 210-219), nous lisons les mots suivants:

« Une fois sur nos voyages nous avons atteint un village à moitié en ruines. Il y avait une lueur d’espoir que dans deux maisons. Dans une petite pièce, un vieil homme assis nettoyage d’un ustensile. Il est devenu notre hôte pour la nuit. Je lui ai demandé la raison pour son isolement. Il répondit: «Tout le monde a disparu. Ils ont trouvé des sites plus appropriés pour leurs logements. Ils étaient forts et entreprenants. Quelque chose de nouveau les a attirés. Mais je savais que rien de nouveau n’existait sur la terre. Et je ne souhaite pas changer le lieu de ma mort.  »

 

http://www.whale.to/b/branton2.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s