THE CONFORMERS

Données Astronomiques : NON PRECISE

Apparence Physique : NON PRECISE

Renseignements sur le dossier :

  • Témoins : Document SEALS (sur le Web),
  • Témoins :

Fiabilité : Bonne

Sources : les articles « L’histoire des WingMakers » ci-joint.

 

Les Conformistes :

Soit le « Wingmakers », version de l’animosité, bien que selon ce qui a été écrit sur le Wingmakers par le Dr Neruda, ne devrait pas arriver avant 2018. Ceci est également mentionné dans les rapports navals des Etats-Unis, en tant que probabilité, étant identique célère « animosité comme « potrayed » sur le Wingmakers de la rébellion de Lucifer » ; il est difficile de dire car d’autres groupes, factions dans le savoir, emploient différents ou contradictoires noms pour les mêmes espèces.

L’histoire des WingMakers

En 1940, plusieurs découvertes d’ovnis crashés justifièrent un budget spécial du gouvernement américain pour financer une nouvelle structure au sein des services ultrasecrets de la NSA (Agence Nationale de Sécurité), qui serait responsable de la mise en sûreté, de la protection et de l’analyse des technologies trouvées dans des vaisseaux spatiaux extraterrestres. Le « Laboratoire des Projets Spéciaux » fut ainsi créé. Il allait bientôt devenir le plus secret de tous les laboratoires de recherche fédéraux américains.

Basé dans le haut désert près de Palm Springs, en Californie, ce complexe lourdement fortifié et dissimulé, a accueilli durant des années de grands scientifiques venus d’autres laboratoires gouvernementaux et qui disposaient d’autorisations de sécurité préexistantes.

« L’Impératif E.T. », comme on l’appelait dans les années 1950, était considéré par le gouvernement américain comme étant d’une importance cruciale pour la sécurité nationale des États-Unis et, en fait, pour la planète entière. L’Organisation Avancée de Renseignement et de Contact (ACIO) fut alors créée et chargée d’analyser les technologies extraterrestres récupérées, sous quelque forme qu’elle soient trouvées, afin de découvrir les façons de les appliquer à la fabrication de missiles, de systèmes de guidage, de radars, d’avions de combat, à la surveillance et aux communications, pour permettre à l’Amérique de dominer les arènes de la guerre et de l’espionnage.

Au milieu des années 1950, plusieurs vaisseaux spatiaux extraterrestres furent ainsi récupérés avec des créatures extraterrestres encore vivantes à l’intérieur. Ces incidents se produisirent non seulement aux États-Unis, mais aussi en Union Soviétique et en Amérique du Sud. Lors de l’un de ces incidents survenus en Bolivie, un brillant expert en électronique, Paulo Neruda, récupéra certains équipements de navigation à bord d’un ovni écrasé et négocia avec succès d’être embauché à l’ACIO en échange de l’utilisation de ses découvertes.

Paulo Neruda et son fils alors âgé de quatre ans, Jamisson, devinrent citoyens des États-Unis en 1955. Neruda père obtint rapidement un poste de directeur de haut niveau dans l’ACIO avant qu’il ne meure en 1977. Son fils, Jamisson, rejoignit l’ACIO peu de temps après sa mort et devint son meilleur expert en linguistique, en chiffrage et en technologies de décodage.

Le jeune Neruda était un génie des langues et des ordinateurs, qu’ils soient de conception humaine ou extraterrestre. Son don fut rapidement considéré à l’ACIO comme un élément essentiel dans son interaction avec l’intelligence extraterrestre.

Les découvertes d’extraterrestres vivants des années 50 avaient entraîné la création d’un nouvel ordre du jour pour l’ACIO. Un Programme de Transfert de Technologie (TTP) vit notamment le jour après la découverte d’extraterrestres de deux races étrangères distinctes connues comme les Zétas Reticuli et les Corteum. Des technologies issues de ces races furent fournies à l’ACIO en échange de divers services et de privilèges importants accordés par les États-Unis ou d’autres gouvernements aux émissaires de ces deux races.

L’ACIO devint le lieu de centralisation et d’étude des technologies issues du TTP avec les Zêtas et les Corteum. Puis la compétence de l’ACIO fut élargie pour mettre au point ces technologies et en faire des technologies non militaires qui furent disséminées dans le monde entier et utilisées dans le secteur public aussi bien que dans le secteur privé. Les circuits intégrés et les lasers font partie de ces technologies « en avance sur leur temps » issues de la collaboration de l’ACIO avec les Zêtas et les Corteum.

En 1972, un artefact plus sophistiqué que ceux des Zétas ou des Corteum fut découvert « par hasard » au beau milieu du désert du Nouveau Mexique par un groupe d’étudiants en randonnée, avant d’être transmis au laboratoire de l’ACIO. Son examen en 1977 par l’équipe de Neruda révéla qu’il était conçu et construit d’une seule pièce sans aucune trace d’assemblage, ne correspondait à aucune codification ni nomenclature déjà inventoriés et répertoriés par l’ACIO. Il semblait contenir un alphabet multi-rangé migrant d’un code cryptographique bidimensionnel à un modèle fractal tridimensionnel, et faisait penser à une sorte de carte topographique.

Selon le rapport des jeunes qui l’avaient découvert, ceux qui tenaient l’artefact entre les mains étaient rapidement victimes d’hallucinations.

Certains membres de l’équipe de Neruda possédaient un intellect – un QI – bien supérieur à celui de la moyenne des scientifiques de haut niveau, grâce à une technologie d’amélioration mentale obtenue des Corteum et connue à l’ACIO sous le nom de « Technologie Minyaur ». L’un de ses plus proches collaborateurs suggéra que l’artefact ait été intentionnellement abandonné par des voyageurs du temps.

Alors qu’il examinait l’artefact, Neruda constata un jour avec stupéfaction qu’une lumière commençait à se former autour de lui selon les mêmes glyphes qui le dessinaient. Un mirage de lumière d’or miroitante, serpentine et sculpturale semblait hésiter au-dessus de sa tête. Il observa de toute l’intensité dont il était capable, et à sa surprise ils commencèrent à se déplacer, pas les glyphes, mais quelque chose à l’intérieur des glyphes, quelque chose circulait en eux comme du sang courant à l’intérieur d’une artère.

Quoi que ce fût, le phénomène commença à s’accélérer. Puis Neruda perçut un son ronronnant, semblable au bourdonnement de l’électricité, mais infiniment plus doux. Cela commença par un son sourd qui se mit ensuite à monter et à osciller en lui, jusqu’à ce qu’il puisse entendre des mots se former. Rien d’intelligible pour commencer, mais c’était assurément une ébauche de langage. Son esprit et tous ses sens se concentrèrent alors vers ce son, essayant désespérément d’y discerner des mots.

Puis cela se produisit. C’était de l’anglais, des mots qu’il pouvait comprendre : « Vous êtes des amis. Ne ressentez aucune crainte. Détendez-vous et écoutez simplement nos paroles. » Les mots étaient prononcés avec une diction parfaite, comme articulés par un acteur shakespearien. « Ce que nous vous communiquerons sera stocké à l’intérieur de votre esprit pour y être retrouvé plus tard. En vous réveillant, vous n’aurez aucun souvenir de notre réunion. Nous regrettons cela, mais c’est nécessaire en ce moment. »

Neruda pouvait sentir son cerveau former une protestation mais elle fut comme dissoute avant qu’il ne pût la formuler.

« Ce que vous désirez, c’est activer notre technologie, » reprit la voix. « Mais vous ne comprenez pas encore le contexte dans lequel notre technologie a été placée sur votre planète. Cette compréhension viendra, mais cela prendra du temps. Restez cependant assurés que nous surveillons le processus, attentifs et toujours vigilants à protéger vos intérêts et ceux de notre mission.

Nous sommes ce que vous deviendrez. Vous êtes ce que nous avons été. Ensemble, nous sommes ce qui définit l’âme humaine. Notre nom, traduit dans votre langue, est WingMakers (Les Faiseurs d’Ailes). Nous sommes profondément pénétrés de la Lumière de la Source Première. Vous vivez dans une lumière plus faible qui a été réduite pour vous recevoir. Nous apportons le Langage de l’Unité dans cette lumière plus faible pour que vous puissiez voir comment vous deviendrez unifiés à une nouvelle structure cosmologique dont vous ne pouvez pas même imaginer l’architecture et la splendeur.

Vous n’avez pas été capables de comprendre la Langue de l’Unité parce que vous ne comprenez pas l’Intégrité. Vous ne comprenez pas le grand Univers dans lequel vous vivez et dans lequel vous respirez.

Vos plantes ont des systèmes de racines qui pénètrent dans la Terre et absorbent sa substance. De cette façon, toutes les plantes sont reliées. Maintenant, imaginez que chaque plante ait une racine secrète qui soit invisible, mais qu’elle soit néanmoins connectée au centre même de la planète. À ce point de convergence, chaque plante est réellement unifiée et consciente que son identité réelle réside dans ce système fondamental de racines interconnectées et que ces racines secrètes sont une ligne d’énergie par laquelle la vie a été apportée à la surface de la Terre. De cette même façon, l’humanité a une racine secrète qui forme une spirale la reliant au Royaume inexploré de l’Univers Central et de la Source Première. Cette racine secrète ressemble à un cordon ombilical qui connecte l’entité humaine avec l’essence nourrissante de son Créateur. Elle est le transpondeur du Langage de l’Unité. Et c’est cette langue que nous sommes venus enseigner.

Toute la vie est incorporée dans ce que nous nommerons un « Navigateur d’Intégrité ». C’est votre sagesse fondamentale. Il vous tire pour vous amener à percevoir l’existence fragmentaire comme un passage dans l’Intégrité et l’Unité. Il est éternel et sait que la racine secrète existe, bien que cela puisse sembler intangible à vos sens humains. Le Navigateur d’Intégrité est le moteur inlassable qui transforme l’expérience de vie fragmentaire en expression de la vie unifiée. C’est ce pont immuable que toute forme de vie peut franchir en parfaite sécurité.

L’Âge de l’Illumination est l’âge de l’accès à l’Univers multidimensionnel et de l’appréciation de la vie dans l’intégrité de sa structure et dans sa perfection, pour ensuite exprimer cette appréciation en corps et en esprit à travers les différentes densités du temps et de l’espace. C’est la vision de graine du Navigateur d’Intégrité, l’empreinte de son but.

Nous sommes ici pour aider les êtres comme vous à conceptualiser puis ensuite à éprouver l’Univers multidimensionnel tel qu’il est vraiment, non seulement à travers la langue de votre monde, mais à travers celle de l’Unité, comme vous le voyez dans ces glyphes ! Au fur et à mesure que cette expérience se déroulera à travers vous, vous vous transformerez. Le Navigateur d’Intégrité sera capable de déposer une nouvelle perception de votre Soi alignée sur l’image de la Source Première. C’est cette nouvelle image, révélée par votre Navigateur d’Intégrité, qui changera le cours de ce système planétaire. Nous sommes ici pour accélérer la formation de cette image dans l’esprit de l’humanité.

Si l’humanité comprend que cette racine secrète existe et qu’elle porte en elle la Langue de l’Unité, alors les humains peuvent prendre en charge la responsabilité non seulement de la Terre et de son système solaire, mais de sa galaxie et de son univers. Les humains peuvent se hisser au niveau de l’âme humaine et se transformer en ce que nous sommes.

Indépendamment de notre position sur la ligne du temps de l’évolution, nous sommes tous encodés pour remonter dans l’escalier de l’Univers. C’est notre chemin migrateur. Quelques-uns débutent et finissent plus tôt que d’autres, mais tous feront le voyage. »

Neruda et ses collaborateurs acquirent rapidement la conviction que l’artefact représentait avant tout une intelligence, pas une technologie et qu’il était en quelque sorte vivant.

Il semblait avoir été conçu pour éliminer les intrus et être capable de s’auto-protéger. Il explorait la conscience de ses visiteurs pour déterminer leurs intentions et pendant qu’il les testait, il démantibulait leurs pensées tout en les neutralisants durant toute la durée de son évaluation de leurs intentions.

Les employés de l’ACIO acceptent tous depuis longtemps d’être contrôlés à l’aide d’un implant de la taille d’un grain de riz inséré à gauche de leur colonne vertébrale. La technologie dite du « bodyprint » transmet l’empreinte vibratoire de chaque individu à un réseau satellite géré conjointement par la NASA et l’ACIO. Cette technologie permet théoriquement non seulement de repérer immédiatement et précisément les porteurs d’implant où qu’ils se trouvent, et donc d’empêcher d’éventuelles désertions, mais également de contrôler les pensées et de ramener éventuellement à la raison les esprits rebelles, séparatistes ou récalcitrants.

Neruda avait eu beaucoup de mal à accepter l’idée de se soumettre lui-même au dispositif du bodyprint, car c’était essentiellement un être épris de liberté. Mais, en présence de l’artefact, il accepta volontiers de s’abandonner à l’influence d’une énergie psychique qu’il ne contrôlait pas. Car son intuition lui disait qu’il ne courait aucun risque.

« Nous sommes ce que tu recherches, ce que tu as toujours recherché, » reprit la voix. Elle était autoritaire, mais douce. « Vous êtes guidés, même en ce moment, pour trouver ce que nous avons laissé pour vous. C’est déjà à votre portée et quand vous sentirez vos doigts l’atteindre, fermez-les solidement sans hésitation. Sans crainte. Nous vous disons que c’est la seule manière. La seule manière.

Vous ne trouverez notre monde que si vous passez sans crainte. C’est la seule barrière vers notre monde qui soit impénétrable.

Nous avons été dans votre espèce depuis sa création sur cette planète que vous appelez la Terre. Nous sommes encodés dans votre ADN, dans les structures invisibles qui entourent et soutiennent votre ADN. Notre monde est à la fois en vous et plus éloigné que votre esprit ne peut le comprendre. Vous trouverez notre monde parce que vous avez besoin de notre aide pour éveiller une partie de votre nature qui est cachée de votre vue derrière les mots de vos langues.

Votre planète intéresse une espèce extraterrestre dont vous n’êtes pas conscients en cette époque. C’est une espèce plus avancée et plus dangereuse que vous ne pouvez l’imaginer. Si l’humanité est destinée à gérer cette bibliothèque génétique appelée la Terre, que nous avons soigneusement cultivée et que nous avons exportée dans cette galaxie, alors elle devra se défendre contre cette race de prédateurs.

Votre planète fait partie d’un univers interconnecté qui fonctionne dans le chaos ordonné extérieur aux instruments, aux technologies et aux inventions formulées par vos scientifiques. Il y a quelque chose au-dessous de la particule et de l’onde, au-dessous du subconscient, au-dessous de la résonance spirituelle des plus grands enseignants de la Terre et ce Langage de l’Unité reste caché de vous. Il est codé dans votre ADN. Nous avons fait cela. Et nous avons placé dans votre ADN les déclencheurs qui éveilleront votre capacité à survivre à un changement dans votre apparence génétique.

Après cette rencontre, vous sentirez une nouvelle confiance dans vos pouvoirs d’investigation. Vous êtes une entité holographique capable de s’éveiller, grâce à ce sentiment de confiance, jusqu’à une fréquence de votre conscience qui vous guidera dans notre monde.

Vous n’avez aucune raison de nous croire, et cependant vous savez que nos mots n’ont aucun autre but que d’éveiller une partie de vous longtemps inerte.

Nous sommes les WingMakers. Nous vous quittons dans la Lumière qui est Une. »

Au contact de l’artefact, Samantha, une collaboratrice de Neruda qu’il avait tenu à faire engager par l’ACIO en raison de ses capacités médiumniques, eut une vision suggérant la possibilité de découvrir une grotte où des révélations importantes leur seraient transmises.

Ils eurent alors tous deux l’idée de ramener l’artefact jusque dans ce coin de désert où il avait été initialement découvert par de jeunes étudiants et d’établir autour de lui un dispositif complexe et sophistiqué d’identification et de repérage.

Et c’est ainsi qu’une grotte fut effectivement découverte, renfermant 24 cavités, 23 chambres et une antichambre, reliées entre elles à partir d’un couloir en forme de spirale. Neruda y découvrit un disque brillant d’environ 7 centimètres de diamètre, une sorte de disque optique, une capsule temporelle conçue sous la forme d’un ensemble de quarante-six artefacts, dont la moitié est de l’art, et l’autre moitié de la technologie.

C’était comme si une civilisation extraterrestre avait planté ces artefacts afin qu’ils puissent être récupérés et analysés ultérieurement. La ressemblance de l’agencement des 23 chambres à partir d’un couloir en forme de spirale faisait irrésistiblement penser à la structure d’un brin simple d’ADN et aux 23 paires de chromosomes que renferme chaque cellule de notre corps.

Neruda en conclut que des extraterrestres étaient probablement à l’origine de cette découverte et qu’ils essayaient de nous dire que notre ADN est endommagé ou inachevé.

Les observations et déductions de Neruda l’amenèrent bientôt à penser que des représentants d’une civilisation extraterrestre, vraisemblablement originaire de la galaxie M51, étaient venus sur la Terre il y a 850 ans dans cette région du Nouveau-Mexique alors occupée par les Indiens Anasazi (qui sont d’ailleurs réputés pour avoir mystérieusement disparu de notre planète autour de l’an 1150), et en étaient repartis en abandonnant derrière eux un appareil d’autoguidage dont ils avaient prévu qu’ils serait récupéré presque 850 ans plus tard, c’est-à-dire à notre époque.

Les premières analyses du disque et des cryptogrammes révélèrent que leurs auteurs se font appeler les WingMakers. Ils affirment être impliqués dans notre génétique, car ils sont originaires de la Race Centrale dont toutes les races qui peuplent notre univers seraient issues. Il semblerait qu’ils vivent à l’intérieur de nous à un certain niveau et qu’ils vivent en même temps à une grande distance, très loin, probablement dans la galaxie M51. Ils ont également lancé un avertissement à notre humanité actuelle à propos du besoin que nous aurons prochainement de nous défendre contre une autre race d’êtres, une race extraterrestre qui possède une technologie plus avancée que ce que nous pouvons imaginer. Ils affirment qu’ils vont essayer de déclencher quelque chose dans notre ADN qui nous permettrait de résister à un proche changement, un changement génétique, et que tout cela est nécessaire parce que nous aurons besoin de défendre notre planète.

La clé de ce déclenchement est d’ordre spirituel. C’est pourquoi le message transmis à l’humanité par les WingMakers est lui-même essentiellement d’ordre spirituel.

Voici certains extraits de ces transmissions, tels qu’elles ont commencé à être décodées à partir de 1996 par l’équipe du professeur Neruda.

Cryptogrammes découverts dans la chambre 4 et dans la chambre 12

http://pointdereference.free.fr/m/www.erenouvelle.com/EDITWING.HTM

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s