Mona Lisa, la fille trouvée sur la Lune

En 1972, la NASA a mis fin aux programmes spatiaux Apollo, pour cause de réductions budgétaires car l’argent était nécessaire ailleurs et la perte d’intérêt de la part du public a été l’explication officielle.

Plusieurs conspirationnistes ont alors été convaincus que le programme spatial se poursuivait secrètement et que les missions Apollo 18 et 19 ont découvert la preuve d’une présence extraterrestre sur la Lune, mais Apollo 19 a été perdue à cause d’une collision catastrophique.

En dépit du fait que la mission Apollo 20 a eu beaucoup de problèmes, elle a réussi à récupérer de la technologie extraterrestre aussi bien qu’une femelle humanoïde en hibernation artificielle.

En 2007, plusieurs vidéos ont été publiées sur Youtube par William Rutledge, un homme qui a déclaré avoir été l’un des astronautes de la mission Apollo 20.

A la base, il a donné quelques détails concernant les vidéos controversées montrant des structures abandonnées depuis longtemps sur la Lune et une ‘fille’ aux allures extraterrestres à l’intérieur d’un gigantesque vaisseau extraterrestre qui s’est écrasé.

Heureusement, le chercheur italien Luca Scantamburlo a réussi à entrer en contact avec Rutledge pour obtenir plus d’informations sur le sujet.

Quand il lui a été demandé comment il a réussi à être impliqué dans des missions de la NASA, Rutledge a répondu:

« La NASA ne m’a pas embauché, l’US Air Force l’a fait. J’avais travaillé sur l’étude de technologie étrangère, essentiellement Russe. J’ai étudié le projet N1, le projet AJAX, et le MIG Foxbat 25. J’avais des capacités en terme de navigation informatique à l’aide d’ordinateurs et j’étais un des volontaires pour le projet MOL-Gemini ».

« L’US Air Force m’a ensuite annoncé que j’avais été choisi pour la mission Apollo 20, car j’étais l’un des rares pilotes qui ne croyaient pas en Dieu (et cela a changé depuis 1990), mais c’était les critères de base en 1976. Ce n’était pas le statut des astronautes de la NASA. Ne pas croire en Dieu a fait toute la différence. C’est tout. »

Selon Rutledge, Apollo 20 a été lancée en 1976, et était le résultat d’un partenariat américano-soviétique.

« Je ne sais pas mais les soviétiques ont été informés de la présence d’un vaisseau sur la face cachée de la Lune. En juillet 1969, le module sans pilote Luna 15 s’est écrasé juste sur le nez du vaisseau [extraterrestres]. C’était une sonde similaire à Ranger ou au Lunar Orbiter. »

« Ils nous ont donné une carte, très détaillée de la région lunaire. Le centre de commandes se situait dans l’Oural, dans la ville de Sverdlovsk. Le chef du programme était le professeur Valentin Alekseyev, qui plus tard est devenu le président de l’Académie des Sciences de l’Oural. »

« Leonov [Alexei Leonov, cosmonaute soviétique] a principalement été choisi à cause de sa popularité au sein du personnel du parti communiste, et aussi car il était un membre d’Apollo-Soyouz. »

Le décollage de la mission top secrète a été une réussite, l’équipage d’Apollo 20 s’est donc dirigé sur la face cachée de la Lune, dans une petite zone du nom de région de Delporte-Izsak, près du cratère Tsiolkovsky.

Ils voulaient explorer l’énorme objet repéré lors de la mission Apollo 15. Ils étaient émerveillés de découvrir que c’était un gigantesque vaisseau extraterrestre, de plus de 4 kilomètres de long.

« La ‘Ville Lunaire’ a obtenu le nom de ‘Station One’, mais on aurait cru que c’était un dépotoir spatial, bondé de bouts de métaux, dont de l’or, et une seule construction paraissait intacte. Nous l’appelions la Cathédrale ».

« Nous avons prélevé des morceaux de métaux, qui comportaient des calligraphies et qui étaient de toutes parts exposés au soleil. La ville paraissait être aussi vieille que le soleil, mais c’est un endroit très petit. Dans la vidéo du rover, les appareils photos donnent l’impression que l’endroit était beaucoup plus grand. »

Leur prochaine destination était le vaisseau spatial en piteux état:

« Nous sommes entrés dans le gros vaisseau spatial, et aussi dans un vaisseau triangulaire. Les conclusions principales de l’exploration ont été: que c’était un vaisseau-mère, très ancien, qui a fait des milliards de kilomètres pour parvenir jusqu’à notre système solaire il y a des milliards d’années.

« Il y avait des signes de vie organique à l’intérieur, des traces de végétaux ont été retrouvées dans la section des moteurs principaux, des roches triangulaires spéciaux qui émettaient des ‘larmes’ d’un liquide jaune aux propriétés inconnues, et, bien sûr, des signes de créatures extrasolaires.

« Nous avons trouvé les restes de petits corps (d’un mètre de long) qui ont vécu et qui sont morts dans le réseau de tubes de verre partout dans le vaisseau, mais la découverte majeure était celle de corps humanoïdes, dont l’un était intacte. »

L’humanoïde intacte a été surnommée Mona Lisa et Rutledge l’a décrite comme étant plongée dans un état d’hibernation artificielle, ni morte-ni vivante.

Elle a été ensuite ramenée au module Lunaire pour effectuer des analyses préliminaires.

http://stopmensonges.com/mona-lisa-la-fille-extraterrestre-decouverte-sur-la-lune-lors-de-la-mission-apollo-20/