Les Abductions Extraterrestres

Les Abductions Extraterrestres

 

Écrit par : Arsinoë

À ce jour, le mystère Ovni et notamment de présence d’êtres extraterrestres n’est toujours pas réellement percé. Or, d’après plusieurs témoignages, enquêtes et sondages, il s’avère que des millions de personnes de par le monde, au sein de tous les continents du globe (statistiquement, environ 12 millions dans le monde) auraient été victimes d’abductions par ces êtres mystérieux venus d’ailleurs, or certaines nations en parlent plus que d’autres.

Dans un premier temps, nous étudierons ce que veut dire le terme abduction, puis comment ce phénomène se manifeste, ensuite la preuve physique des enlèvements, à savoir les implants, également dans quel but se livrent-ils à ces actes sur l’être humain, et enfin quelques témoignages « véridiques » d’abductés.

Qu’est-ce que les abductions ?

Du verbe « abducter », qui signifie à la base : emmener ou mener au loin (une personne) illégalement et dans le secret ou par la force, comme dans un kidnapping.

Dans notre cas, on parle de rencontres rapprochées du 4e type, cela signifie que des personnes sont enlevées par des êtres venus d’ailleurs, à savoir ce que l’on nomme Extraterrestres. Les « enlevés » se retrouveraient pour la plupart à l’intérieur de vaisseaux spatiaux, où les êtres les feraient se déshabiller, puis coucher sur une table où ils subiraient ensuite des actes chirurgicaux en général douloureux, aussi bien sur le plan physique que psychique, avec parfois des séquelles tels des implants. En général, une fois revenus chez eux, une bonne partie des enlevés n’aurait aucun souvenir de ce qui se serait passé. Grâce à l’hypnose, leur mémoire se déverrouille, mais également orientée par le fait de cicatrices sur une ou plusieurs parties de leur corps qui n’étaient pas présentes à l’origine.

Comment cela se déroule-t-il ?

En général, d’après les témoins, ceci arriverait fréquemment la nuit, notamment entre 23h et 4h du matin, à une ou plusieurs personnes en même temps. Cela se manifeste par la vision de lumières étranges et fortement brillantes, vision d’un objet ressemblant à un objet volant non identifié, puis une apparence d’être conduisant cet Ovni, ou bien allant à la rencontre des enlevés. Par la suite, ils ont une sensation de peur, de froideur, de brûlure aux yeux, de paralysie. Puis ils se sentent comme aspirés à l’intérieur du vaisseau, où ils subiront divers actes chirurgicaux assez traumatisants physiquement et psychologiquement, dont ils ne se souviendront probablement pas le lendemain.

Ces visions et sensations peuvent survenir :

  • Soit lorsque le sujet est en train de dormir. Il est alors réveillé par une forte lumière provenant de l’extérieur, puis survient parfois une apparition d’êtres venus d’ailleurs. Les enlevés se sentent comme paralysés, effrayés, comme aspirés, il leur est impossible de lutter, puis c’est le trou noir.

  • Soit lorsqu’ils se trouvent à l’extérieur, lors de camping, ou dans une voiture suite à une sortie quelconque, ou encore lors d’une balade nocturne… Il y a encore une fois la visualisation d’un objet volant non identifié qu’ils confondent avec un avion au début, puis l’objet s’approche et devient plus gigantesque, des êtres en sortent, le sujet est immobilisé, apeuré, comme entraîné dans l’Ovni, puis ils s’évanouissent.

Lorsqu’ils s’éveillent dans chacun des cas, ils se rendent compte d’avoir perdu quelques heures ou jours de leur temps, où, le sujet a conscience d’une présence inhabituelle, puis ils reprennent connaissance quelques heures après n’ayant aucun souvenir de ce qui s’est passé. Quelques fois ils se réveillent à quelques kilomètres de là où ils étaient avant sa perte de temps. Une fois rentrés à leur domicile, ils sont un peu désabusés, ailleurs, très fatigués. Souvent ils se couchent et dorment de nombreuses heures. Au réveil, pour certains, des bribes de mémoires sur ce qui s’est passé leur reviennent. Quelques implants leur ont été insérés dans certaines parties de leur corps.

Les sujets enlevés sont tout le monde et n’importe qui, apparemment il n’y aurait aucun être humain type.

Quelques doutes

Mais l’on peut penser que parmi les nombreux témoignages certains seraient issue de notre imagination, notamment l’on peut pour certains cas parler d’hystérie collective (forme de crise d’hystérie soudaine et incontrôlable ressentie par tout un groupe de personnes dont les symptômes seraient : des réactions de panique, comportements d’excessif enthousiasme ou d’excessive adulation, situations dans lesquelles tout le groupe présente les mêmes symptômes somatiques, sans cause organique, suite à un traumatisme quelconque, une vision globale, changement climatique, etc.)

George Heuyer (fondateur de la pédopsychiatrie en France), dans une communication à l’Académie Nationale de Médecine datant de 1954, a émit l’hypothèse que les vagues d’Ovni, étaient le fruit d’une psychose collective. Encore aujourd’hui, les Ufo sceptiques, dans le cadre du modèle socio psychologique du phénomène Ovni, considèrent les vagues d’Ovnis, comme des contagions psychosociales.

Certains enlevés font une régression sous hypnose (l’idée est couramment admise dans le public que l’hypnose permet de retrouver les souvenirs oubliés) afin de comprendre à quoi correspondraient leur temps perdu, et ces effets paranormaux qui leur seraient arrivés. Cependant, il ne va pas sans dire que lors de ces séances d’hypnose, rien n’est garantie quant à l’authenticité du passé ainsi retrouvé.

D’ailleurs, diverses études ont montré que ces « souvenirs sont fréquemment reconstruits voire totalement inventés, même chez des personnes n’ayant absolument aucune tendance à la mythomanie, souvent ce sont les attentes du thérapeute et les questions orientées qu’il pose involontairement qui orientent les réponses du patient, qui les suggèrent.

Les implants : une preuve physique des enlèvements ?

Il faut bien reconnaître que les preuves concrètes et irréfutables du phénomène des enlèvements n’ont pas encore pu être réunies. Cependant, il y a de nombreux indices de cette réalité, tels que des traces au sol, des marques, cicatrices rectilignes ou circulaires sur le corps que l’on nomme : les scoops marks, mais surtout, à présent des implants qui ont été extraits du corps des enlevés. II y a plusieurs types de traces physiques de ces enlèvements : les gens se retrouvent avec des cicatrices parfaitement refermées, cicatrices qui n’étaient pas là la veille.

Certains enlevés rapportent avoir des implants sur une ou plusieurs parties de leurs corps. D’après plusieurs expertises faites par des scientifiques, ufologues, biologistes de pars le monde, les implants sont insérés dans le corps, le crâne, ou sous la peau, l’on suppose que cela aurait pour but que les Extraterrestres puissent les suivre et les trouver où qu’ils soient, grâce à cette sorte de marqueur. Ces implants sont donc composés de matières organiques et de quelques composants métalliques, en revanche, les scientifiques n’ont pu déterminer s’ils étaient réellement d’origine extraterrestre ni leur utilité.

Selon des enquêtes en 1987, un implant est inséré ou enlevé dans 37 % des cas d’enlèvements tandis qu’en 1995, 45 % des ravis sont concernés par cette opération.

L’analyse chimique de tels implants indique cependant des composants de provenance terrestre. Ainsi, un collègue du docteur Mack, un biologiste nucléaire aux USA, analysera un implant extrait du nez d’un supposé « enlevé ». Conclusions : il ne s’agit pas d’un « élément biologique » naturel, mais d’une espèce de fibre composite artificielle.

Dans quels buts ont lieu ces abductions ?

On se demande dans quel but viennent-ils et font-ils subir ces actes à nous humains.

D’après les témoignages, il apparaîtrait que certaines races de ces êtres venus d’ailleurs seraient en voie de disparition, devenus pratiquement incapables de se reproduire.

Étant à l’origine des grands événements de l’humanité, ils veulent se servir de l’homme pour créer une race hybride, leur permettant ainsi de survivre. Il semblerait que ces êtres ne connaissent pas les émotions. Ils seraient dépourvus de tout sentiment tel que la peur, la joie, le chagrin, l’amour, etc. et nous étudient afin d’en savoir plus à ce sujet qui leur serait totalement inconnu. Certains témoignages font état de voyeurismes malsains, lorsque notamment ils obligent un abducté à s’accoupler avec un autre. Donc sûrement que pour eux, s’ils se mêlaient à un être humain, ils créeraient un être doté de leur intelligence (apparemment en avance sur nous) et de nos sentiments.

Il semblerait de même qu’ils souhaiteraient nous délivrer une sorte de message écologique, afin que l’on prenne conscience que nous détruisons notre planète et qu’ainsi nous causerons notre perte et dans un sens la leur, puisqu’ils auraient besoin de nous pour leur survie. On pourrait penser que notre survie dépend de leur survie.

Quelques témoignages

Plusieurs témoins auraient raconté leur enlèvement, pour la plupart les faits se révèlent quasiment semblables, les victimes ne sont pas sujettes à des problèmes d’ordre psychologique, or il apparaît parmi quelques cas supposés réels, d’autres qui se sont avérés êtres des canulars, dans ce dernier cas, c’est un des moyens les plus facile à mettre en œuvre pour « faire croire » à la présence d’Ovnis.

On peut simplement citer certaines traces rondes dans les champs de maïs, certaines photos truquées (que l’on trouve même sur Internet), certains récits enlèvements, selon certains Ufologues seuls 1 témoignage sur 10 serait réel.

Cas supposés être réels

Les Hills en 1961

Ce fut celui qui aurait engendré le début des premiers témoignages d’enlèvements révélés sous hypnose. Vers 22:15 au Sud de Lancaster le couple des Hills est en voiture, quand Barney, le mari, voit au-dessus des White Moutains une lumière vive, semblable à une étoile ou une planète, se livrant à d’inexplicables évolutions, il le signale à son épouse Betty, tous deux pensent en premier lieu à un avion.

Alors qu’ils continuent leur route, juste au nord de North Woodstock, le présumé avion semble se déplacer bizarrement. Pratiquement arrivés vers Indian Head, Barney arrête la voiture pour regarder l’objet aux jumelles, où il voit des lumières multicolores, et les rangées de fenêtres d’un objet plat, qui semble maintenant se déplacer vers lui, il peut voir des occupants à l’intérieur. Effrayé, il court pour retourner à sa voiture, où Betty attend, il démarre et part rapidement, ce fut, le dernier événement conscient dont ils se rappelleront. Un peu plus tard sous hypnose Betty se rappellera qu’ils roulaient et que soudain son époux aurait appuyé subitement sur le frein et tourna sur la gauche.

Il voulut redémarrer la voiture mais cette dernière ne voulait pas, ils virent un être s’approcher près d’eux, puis ce fut le trou noir. Sous hypnose, ils se rappelleront une longue série d’événements : la lumière, qui avait l’aspect d’une soucoupe, après avoir traversé les Canon Moutains et que leur véhicule se soit immobilisée à Indian Head, ils voient l’engin atterrir dans une clairière à 60 m d’eux. Barney stoppe la voiture, pensant avoir affaire à un hélicoptère, mais lorsqu’il voit, en s’approchant, une dizaine de créatures derrière les hublots, il s’enfuit, regagne le véhicule et repart. Ils sont maintenant à Ashla, et voient un panneau indiquant Concord, 17 miles, Ils auraient parcouru 35 miles sans en avoir conscience et s’aperçurent rapidement que leurs montres se seraient arrêtées, et pour de bon.

À l’aube, les Hills arrivent chez eux et constatent d’après leur pendule qu’ils auraient perdu 2 h sur leur horaire, ensuite, ils éprouvent une sensation désagréable, étrangement visqueuse et dorment tous les deux l’après-midi qui suivit. Lorsque Betty se réveille, elle appelle sa sœur Janet, et lui raconte ce qui était, qui lui dit de contacter la base de la Force Aérienne de Pease, et de signaler ce qu’elle a vu, c’est ce que fait Betty, parlant au major Paul W. Henderson, qui lui dit que l’Ovni a aussi été confirmé par leur radar.

Mona Stafford 6 janvier 1976

Lors de son 36ème anniversaire, elle et ses amies Louise Smith et Elaine Thomas ont décidé de rouler jusqu’à 35 miles de chez elles à Liberty (Kentucky), pour dîner au restaurant Redwoods, entre Stanford et Lancaster (Kentucky).

Après un dîner agréable où aucune d’entre elles n’a consommé d’alcool, le trio repart à la maison vers 23h15, lorsqu’une chose curieuse se produit, un objet rouge brillant apparaît dans le ciel. Mona Stafford pensait d’abord qu’il s’agissait d’un avion en feu. L’objet descendit du côté droit de la route vers un point devant elles, elles purent voir qu’il ne s’agissait pas d’un avion, mais plutôt d’un objet énorme, plus grand que 2 maisons. Elles continuèrent à rouler, cependant, après 1/4 de mile environ, une lumière bleue apparaît à travers la vitre arrière de la voiture, Soudain, quelque chose contrôle la voiture qui accélère, et le compteur est bientôt à 85 miles/h.

Mona Stafford, dans le siège passager à l’avant, tente d’aider Louise à reprendre le contrôle du véhicule, mais sans succès. Les femmes commencèrent à avoir une sensation de brûlure dans leurs yeux. En vérifiant l’heure, elles trouvent que, incroyablement, 1 h et 20 min se sont écoulées. Elles rentrèrent à la maison et trouvèrent qu’elles avaient chacune une marque rouge comme une brûlure sur leur nuque et les yeux brûlants et irrités. Louise Smith partit dans la salle de bain et enleva sa montre pour se laver le visage, elle vit que les flèches de sa montre tournaient à une vitesse plus rapide que la normale. Elles se rendirent chez une voisine, lui racontèrent ce qui était arrivé, qui leur fit dessiner séparément l’objet qu’elles avaient vu et les dessins furent semblables, si ce n’est identique.

Elle appela la police et le bureau local de la Marine, mais aucun ne montre d’intérêt pour leur histoire. Dans les jours qui suivirent, Mona Stafford eut plus de problèmes avec ses yeux que les 2 autres femmes, et cherchait une aide médicale pour une conjonctivite grave. L’animal de compagnie de Louise Smith fut par la suite inexplicablement terrifié par elle et l’oiseau mourut quelques mois plus tard.

Travis Walton (1975)

Le 5 novembre 1975, à Snow-flake, à 240 km au nord de Phoenix (Arizona), vers 18 h, alors qu’il revient en camionnette après avoir coupé du bois toute la journée avec ses collègues du Service des Forêts, Travis Walton observe avec ceux-ci une étrange et très intense lumière qui descend à travers la voûte des arbres : il s’agit d’un objet lenticulaire au bord de la piste faisant office de route.

Il atterrit et barre la route forestière. Lorsque le camion s’arrête, Walton descend et se précipite vers l’objet sous les yeux médusés de ses 6 compagnons. Ceux-ci voient un rayon bleu-vert venir le foudroyer et le soulever du sol. Mike Rogers, le chef d’équipe, décrira avoir vu : « Un éclair d’énergie bleue frapper Walton dans le dos ». Paniqués, ils quittent précipitamment les lieux en abandonnant là leur infortuné compagnon, mais, après quelques centaines de mètres, pris de remords et après avoir vu l’éclair de lumière partir en flèche au-dessus des arbres, ils reviennent sur les lieux de l’incident. Walton a disparu.

Walton ne fera sa réapparition que 5 jours plus tard, appelant son beau-frère depuis une cabine téléphonique, il était nu, visiblement choqué, amaigri et déshydraté, il portait une barbe de 5 jours et grommelait des choses incompréhensibles au sujet d’êtres dotés de grands yeux qui l’auraient terrorisé, Il aurait été emmené à bord d’un vaisseau spatial. Il raconta avoir été couché sur une table, où il voyait au-dessus de lui plusieurs créatures étranges, puis pris d’une crise d’hystérie, il se serait débattu, parvenant à les repousser, mais une grande faiblesse l’aurait soudain saisi et il se serait ensuite effondré. Les êtres l’auraient replacé de force sur la table et collé un masque sur le visage, puis ce fut le trou noir.

Puis il se serait réveillé nu, dehors voyant l’Ovni décoller au dessus de lui, à ce moment là il cherchait une cabine afin d’appeler son frère. Après plusieurs expertises longues, les chercheurs furent convaincus que Travis Walton ne souffrait d’aucun trouble mental lorsqu’il fut enlevé, en outre, il est peu vraisemblable que l’ensemble de ses six collègues aient simultanément vécu la même hallucination, de plus, les détecteurs de mensonge indiquèrent que tous crurent réellement avoir assisté à l’enlèvement de Walton.

Cas d’enlèvement d’une femme et son fils raconté par l’enquêteur Budd Hopking

Une femme et son fils âgé de 16 ans rentraient chez eux assez tardivement dans la nuit, suite à une fête familiale, lorsque subitement, le véhicule s’arrête, une lumière puissante l’entourant, puis ce fut le trou noir.

Une fois qu’ils eurent repris connaissance, la mère était incapable de conduire, elle avait des sensations fortes et obsédantes sur le visage et le corps, le fils ramena donc le véhicule. Ils auraient également eu chacun un trou noir de quelques heures. Quelques années après, la mère eut un accident où elle se heurta la tête contre un mur et tomba inconsciente au sol. Saignant de la tête, elle aurait de ce fait été conduite à l’hôpital, où les médecins ont suspecté une fracture du crâne. Le radiologue lui a demandé à quelle occasion on lui avait inséré, dans le cerveau, le petit objet métallique qu’on venait de déceler.

Elle répondit qu’elle n’en savait rien et n’avait jamais eu le moindre souci au niveau de la tête. Budd Hopkins l’enquêteur, possèderait une de ces radios, accompagnée du rapport du radiologue qui décrit cet objet très profondément enfoncé dans le crâne, à tel point qu’on ne peut pas l’enlever, que ce serait assez dangereux selon le chirurgien.

Quelques canulars

Le canular, est un des moyens les plus facile à mettre en Œuvre pour « faire croire » à la présence d’Ovnis. On peut simplement citer certaines traces rondes dans les champs de maïs, certaines photos truquées (que l’on trouve même sur Internet), certains récits enlèvements.

En conclusion, d’après chaque témoignage, toujours la même chose revient, observation d’Ovnis, marques peu communes sur le corps, souvenirs de créatures étrangères aux grands yeux noirs, et de stress post-traumatique à divers degrés. Certains scientifiques qualifient ceci de visions ou hallucinations collectives, pensant que ce serait lié à une sorte de pollution électromagnétique du cerveau, à l’inverse pour d’autres, que ce serait réellement le fruit de manifestation d’êtres venus d’ailleurs.

 Malgré les nombreuses preuves, témoignages, à ce jour il est impossible de trancher à 100%, en gros nous pouvons dire que la vérité est ailleurs…

 

http://wiki.sorcellerie.net/Print.aspx?Page=Abductions-Extraterrestres

Publicités